Dans le cadre du renforcement de l’écosystème entrepreneurial dans notre pays, la ministre en charge de l’Entrepreneuriat national, de l’emploi et de la formation professionnelle, Mme BAGAYOGO Aminata TRAORÉ a reçu en audience dans ses locaux, ce jeudi 10 août 2023, les Incubateurs et les Structures d’accompagnement des entreprises (Startups). Tenu en présence de plusieurs membres du Cabinet du ministre, cette réunion a été suivie d’une visite dans deux entreprises, l’une de transformation agroalimentaire et l’autre de production d’aliments de volaille dans les quartiers de ATTbougou et de SAMAYA.

La rencontre visait, selon les initiateurs, à renforcer davantage la collaboration avec les structures d’accompagnement des entreprises en tenant compte de la vision, des orientations et des propositions du Département pour l’émergence du secteur de l’entreprenariat national.
Tout d’abord, Mme la ministre Aminata TRAORE a remercié ses hôtes d’avoir répondu à son invitation. Elle a également reconnu les efforts des Incubateurs et les Structures d’accompagnement des entreprises (Startups) dans le cadre de la promotion de l’entreprenariat national, de l’emploi et de la formation professionnelle.
Dans son propos, la ministre BAGAYOGO Aminata TRAORE a rassuré les structures d’accompagnement des entreprises que son Département serait à leur disposition pour tout besoin concernant l’émergence de l’écosystème national fort.
« Je vous assure que le ministère est entièrement disposé à travailler avec vous pour l’émergence d’un écosystème national fort pour la promotion de l’entreprenariat », a-t-elle illustré dans son propos.
Toutefois, la ministre chargée de l’entreprenariat national a profité de la rencontre pour en savoir davantage sur les défis et les opportunités de l’écosystème national afin qu’il puisse apporter des solutions concrètes aux problèmes.
Cependant, pour concrétiser cet engagement, Mme BAGAYOGO Aminata TRAORE a suggéré quelques propositions aux participants.
Il s’agit, selon elle, de la mise en place d’un cadre de concertation entre le ministère et les incubateurs pour dynamiser l’écosystème entrepreneurial.
A cela s’ajoute également la désignation d’un point focal de chaque côté pour garantir une coordination fluide et efficace de nos activités.
Elle a souhaité avoir des rencontres périodiques bien précises en maintenant un dialogue franc et constructif entre les acteurs du secteur de l’entreprenariat national, de l’emploi et de la formation professionnelle.
La ministre BAGAYOGO Aminata TRAORÉ a également proposé l’élaboration du Guide de l’écosystème des startups au Mali. Elle souhaiterait la mise en place d’un programme pilote de financement des jeunes entrepreneurs faisant appel à des mécanismes innovants d’accompagnement et de financement.
Enfin, les incubateurs et les Startups ont signalé au ministre, les défis majeurs auxquels le secteur est confronté.
Parmi ces défis, ils ont parlé du manque d’appui de l’État, notamment l’accès au financement, la diversification des partenaires, un cadre réglementaire et fiscal, le défi d’acquisition du marché de l’État etc.
Pour aller au-delà de la théorie, ladite réunion de prise de contact a été suivie d’une visite de terrain dans une entreprise de transformation agroalimentaire (Réseau AGRI Vision Sahel) à ATTbougou, et dans une usine de production d’aliments de volaille à SAMAYA (Walila Sarl).
La ministre s’est réjoui que l’entreprise de transformation de la plante spécifiquement la Moringa et celui de la production d’aliments de volaille aient un marché très porteur sur le plan national et sous régional.
D’autres parts, elle n’a pas caché sa satisfaction et son espérance face à la volonté de réussite de ces entrepreneurs, car ceux-ci ont commencé avec une activité primaire vers la diversification des produits.
Ainsi, en termes de création d’emploi, la ministre TRAORÉ a estimé que ces Petites et Moyennes Entreprises (PME) vont s’agrandir et créeront de l’emploi dans les jours à venir.

PAR AMINA SISSOKO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *