Dans son journal Afrique du 12 mai 2023, la chaine TV5 Monde a accueilli sur son plateau Ousmane N’Diaye, Rédacteur en chef Afrique, qui s’est livré à une lecture curieuse et inadmissible du Rapport du Haut-Commissariat aux droits de l’homme sur les événements de Moura de mars 2022. Une attitude dénoncée dans un communiqué par le président de la Haute autorité de la Communication (HAC) Gaoussou COULIBALY, ce lundi 15 mai 2023. La HAC a sèchement recadré TV Monde et ledit journaliste.

Quelques heures après la publication du Rapport accablant du Haut-commissariat des Nations Unies des droits de l’Homme jugé biaisé par les autorités maliennes, la HAC s’est indignée contre l’intervention du rédacteur en chef de TV5 monde Afrique sur ledit document.
En effet, dans son journal Afrique du 12 mai 2023, la chaine TV5 Monde a accueilli sur son plateau Ousmane Ndiaye, Rédacteur en chef Afrique, qui s’est livré à une lecture curieuse et inadmissible du Rapport du Haut-Commissariat aux droits de l’homme sur les événements de Moura de mars 2022.
Dans son communiqué suite à cette intervention hasardeuse du journaliste de TV5 Monde, la Haute Autorité de la Communication du Mali affirme avoir suivi avec étonnement et indignation la prestation d’Ousmane N’ Diaye qui mêle analyse péremptoire, réquisitoire malveillant et jugement sans appel contre le Mali, son Armée et ses Autorités.
Selon la HAC, ces propos accusatoires et sans nuance du Rédacteur en chef Afrique de TV5 Monde violent toutes les règles de l’Éthique et de la Déontologie journalistique.
« En guise d’analyse, M. N’Diaye se livre à une instruction à charge contre le Mali, tire des conclusions hâtives sur fond d’apologie de la haine ethnique », martèle la HAC.
La Haute autorité de la Communication a déclaré qu’en aucun moment, le souci d’équilibre, du contradictoire n’avait animé l’auteur de cette cabale médiatique qui ne s’embarrassait pas de recueillir les points de vue des officiels Maliens et des organisations de défense des droits de l’homme au Mali.
C’est pourquoi, avec la dernière vigueur, la HAC a condamné ce journalisme de dénigrement et de stigmatisation. Ensuite, elle a interpellé la Direction générale de TV5 Monde sur cette dérive éditoriale visant à porter atteinte à l’image et à la réputation du Mali.
Enfin, la HAC a lancé un appel à la vigilance non seulement aux diffuseurs, mais également à tous les exploitants de signaux qui relaient au Mali, la chaîne TV5 Monde.
Elle a insisté à dire que cette mise en garde tenait lieu de dernier avertissement avant d’affirmer qu’elle se réserve le droit de toute suite à la hauteur de la gravité de ces accusations sans fondement.

Par SABA BALLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *