Le président de la délégation spéciale de la mairie du District de Bamako, Balla TRAORE, a annoncé hier mercredi l’audit de la mairie centrale dont le conseil a été dissout pour raison de mauvaise gouvernance. C’était à la faveur de la 1ere session de ladite délégation.

Installés en janvier 2024 par le ministre d’État, de la décentralisation, les membres de la délégation spéciale ont tenu ce mercredi leur première session ordinaire à la mairie centrale de Bamako.
Cette session présidée par le président Balla TRAORE était consacrée à l’examen et à l’adoption du règlement intérieur de la délégation spéciale, la désignation des membres du bureau de la délégation spéciale et l’affection du droit de tirage de l’ANICT au titre de l’exercice budgétaire 2024 de la mairie centrale.
Après avoir rappelé les raisons ayant motivé la constitution de leur équipe et remercié le ministre d’Etat pour sa confiance placée en eux, le président a souligné mesurer les nombreuses attentes de la population. Celles-ci sont relatives, entre autres, à l’assainissement de Bamako, à la mobilité urbaine et à la mise à disposition d’équipements marchands appropriés.
« Relever un tel défi en 6 mois relève d’une véritable gageure. Mais, avec notre détermination et notre engagement patriotique, nous allons mener à bien cette mission », a rassuré M. TRAORE.
Il a affirmé que des actions étaient en cours dans la mise en œuvre de leur feuille de route élaborée par le département de tutelle et qui porte sur l’assainissement et la gouvernance de la mairie du District.
Ainsi, a-t-il fait le point, quotidiennement les points noirs à travers la ville sont nettoyés, ajoutant que les ordures des dépôts de transit sont également évacuées vers la décharge finale de Noumoubougou. De même, il a donné l’information sur l’exécution d’une vaste opération de désensablement sur plusieurs artères de Bamako.
S’agissant de la gouvernance financière décriée par le ministère de l’Administration territoriale pour justifier notamment la mise en place de la délégation spéciale, M. Balla TRAORE a annoncé que le processus de recrutement d’un cabinet était en cours pour effectuer l’audit de ladite collectivité.
« Parallèlement, dans le cadre de la mobilisation des ressources, une opération de recensement exhaustif des équipements marchands est la phase de centralisation des données. La finalité de cette opération vise la maîtrise du potentiel fiscal de la mairie du District », a-t-il ajouté.
Par ailleurs, il a établi un tableau peu reluisant de la situation financière de la mairie centrale de Bamako. Selon ses estimations, le bilan de la caisse est plombé par la dette évaluée à environ 19 milliards de FCFA. La délégation spéciale, selon son président, s’engage à l’apurer. Cette année, il est prévu de payer 8 milliards de FCFA. Déjà les demandes de paiement sont en cours de traitement.
Quant à l’élaboration et l’application d’un règlement intérieur, soutient-il que cela est une obligation pour le fonctionnement de la délégation spéciale du District de Bamako. Cette démarche, a-t-il souligné, s’inscrit dans le respect de la loi portant Statut particulier du District de Bamako qui dispose que le Conseil du District établit son règlement intérieur au cours de la 1ʳᵉ session qui suit son installation.

PAR SIKOU BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *