Madame Haidara Aïchata Alassane CISSE dite Chato ancienne député de Bouem et membre du Conseil National de Transition (CNT) a exprimé sa solidarité et sa compassion à la population de Bourem suite à l’attaque des forces du mal.
Dans son communiqué Aichata CISSE a déclaré que la République du Mali est endeuillée et est toujours sous le choc à cause des attaques ignobles des terroristes du bateau Tombouctou et dans la ville de Bourem ayant occasionné la mort de nombreux civils et militaires.
Elle affirme avoir appris avec l’incompréhension et l’indignation la plus totale l’attaque barbare et injustifiable des positions occupées par les forces armées maliennes à Bourem le 12 septembre 2023.
« Notre colère est d’autant plus forte, que cet acte criminel est revendiqué par des personnes qui, dans un discours absurde, affirment vouloir le bien du pays », a déploré Aichata CISSE.
Elle se demande quel genre de personne cherche le bien en semant la mort et la panique, tuer sauvagement son prochain, et de surcroit son compatriote est-il devenu un moyen d’expression au Mali ?
L’ancienne député a félicité les Forces Armées Maliennes pour leur riposte qui a été à la hauteur de l’attaque et pour leur victoire éclatante.
Elle a aussi salué leur professionnalisme et leur engagement à protéger le peuple malien et son territoire au prix de leur vie.
La native de Bourem, dans son communiqué, a rappelé qu’en 2012, notre armée a été aux premières loges du combat diplomatique et contre la communication mensongère établie par les forces séparatistes.
« Ce combat nous l’avons mené avec détermination, motivés par notre patriotisme, nos convictions et notre connaissance de la culture malienne et de ce qui anime nos localités », a souligné Chato, avant de souhaiter ardemment de ne jamais avoir à de nouveau faire face à une pareille situation.
Pour préserver l’unité nationale de notre pays, Aichata CISSE a fait appel au responsable de ces attaques à la raison.
« Revenons aux négociations et au dialogue. Souvenons-nous de ce qui nous unit plutôt que de poser des actes qui nous divisent. Néanmoins, nous disons qu’il est impératif de garder en tête que notre patriotisme et notre connaissance de notre pays sont intactes. S’il le faut, nous mènerons de nouveau ce combat et nous le remporterons de nouveau. Le dialogue est ce qui nous caractérise, et il est ce qui vaut le mieux pour chacun d’entre nous. Le Mali est un et indivisible n’est pas un slogan creux, c’est une réalité et nous veillerons à ce qu’il en demeure ainsi », a déclaré l’honorable Aichata CISSE.
Elle a lancé un appel aux ressortissants de Bourem en ces termes : ‘’ retroussons nos manches et aidons nos forces armées en communiquant, en les renseignant et à travers notre générosité connue et reconnue. Que les forces du mal sachent que toute personne qui s’en prendra à notre nation nous trouvera debout devant elle. Nous demeurerons aux côtés des forces de Défense et de Sécurité et des autorités de notre pays pour cela. Population de Bourem, battez-vous afin de ne pas céder à la psychose qu’ils cherchent à vous imposer. Nous traversons des temps difficiles, mais en ce qui nous concerne, nous continuerons à notre modeste niveau à vous soutenir, et ce, autant que possible’’.
Elle a enfin présenté ses condoléances les plus attristées aux familles endeuillées, souhaité un prompt rétablissement aux blessés, réitéré ses félicitations aux Forces Armées Maliennes et prié pour que Dieu renforce leur courage et leur abnégation.

PAR MARIAM KEITA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *