La première édition du trophée de l’Espoir s’est tenue le vendredi 28 juillet à l’hôtel Sheraton de Bamako au cours de laquelle une vingtaine de personnes ont été recomposées par cette initiative de l’association Kodiila Ton. Ces personnes distinguées sont issues de différents corps de métiers de notre pays.

L’événement a eu lieu en présence de plusieurs personnalités du monde associatif, des opérateurs économiques ainsi que des responsables de l’association Kodiila Ton.
S’exprimant à cette occasion, Ramata TRAORE dite Marabel, co-organisatrice de cet évènement, a indiqué que l’initiative « trophée de l’espoir » avait incité les jeunes à évoluer dans le secteur des métiers et de faire carrière dans ce domaine.
« Il n’y a pas de sot métier. Toutes les professions peuvent nourrir ceux qui l’exercent, mais à condition de prendre au sérieux ce que tu fais », a conseillé Marabel.
Lors de cette soirée de distinction, des acteurs de divers corps de métier, à l’image des mécaniciens, des couturiers, des paysans, des comédiens, des dirigeants sportifs…ont été récompensés des trophées de reconnaissance.
Parmi les lauréats, au nombre d’une vingtaine, on peut citer, entre autres, la Banque malienne de solidarité (BMS-SA) qui a reçu son trophée des mains du représentant de l’ANPE. Le trophée de « l’espoir Asfia » dédié aux meilleurs jeunes couturiers a été attribué à deux personnes.
Il s’agit de Moussa Sidibé qui a reçu sa distinction des mains de la marraine Fatoumata Mbarka Mint Hamoudy et Falilou Couture.
Aussi, dans le lot des récompenses, on peut citer l’opérateur économique Barouni Gambi, le dirigeant sportif Oumar Daff, le comédien Kanté, l’arrangeur Design on Da truck. Ce n’est pas tout : plusieurs artistes font partie de cette liste notamment, Biguini Bagaga, Seydou Ché, Fatim Diabaté, Sidiki Diabaté…
La marraine de l’évènement, non moins la présidente de l’association, Asfia Fatoumata M’Barka Mint HAMOUDY, et le parrain le PDG de Dah Tranit, Yououf KONATÉ, ont été également distingués.
Occasion pour ces personnalités d’inviter les jeunes à se tourner vers le secteur des métiers créateurs d’emploi et de richesse pour notre pays.
Citant sa propre expérience, la présidente de l’association Asfia a révélé que grâce à sa première usine de fabrique de briques, elle emploie plusieurs dizaines de jeunes. Poursuivant la dynamique de création d’emplois et de richesse, elle affirme être à pied d’œuvre pour l’ouverture de sa deuxième usine qui emploierait plus de 200 jeunes.
La marraine a ajouté qu’en plus des dons de son association aux populations vulnérables, elle affirme se lancer également dans la formation des femmes, des jeunes en activités génératrices de revenu dans les six communes du district de Bamako et de l’intérieur du pays. Son objectif : former 500 personnes par commune.
A l’image de la marraine, le parrain Youssouf Konaté, PDG de la société Dah transit, a exprimé tout son soutien à ce genre de projet qui contribue à promouvoir l’emploi des jeunes.
Par ailleurs, les différents récipiendaires n’ont pas caché d’exprimer leur satisfaction par rapport au choix porté sur eux.
« Ce genre de récompense nous réconforte dans ce que nous faisons. Comme on le dit, il est plus facile d’atteindre le sommet mais s’y maintenir est difficile et nous allons travailler davantage pour rester au sommet » a souligné l’arrangeur surnommé Design On Da truck.
Notons que les organisateurs de cette initiative entendent la pérenniser.

PAR SIKOU BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *