Les travaux du 14e congrès ordinaire de l’Union nationale des travailleurs du Mali(UNTM) se sont déroulés les 26 et 27 avril 2024 au centre de presse du CICB. Aux termes des travaux, Yacouba KATILE, réélu à la tête de la plus grande centrale syndicale du pays, entend tout mettre en œuvre pour défendre davantage les intérêts des travailleurs.

Pour son 3e mandat après 2014-2019 et 2019 2024, Yacouba KATILE, a été réélu, le samedi dernier, nouveau secrétaire général de l’UNTM pour 5 ans. Celui qui s’apprête à faire son 3e mandat à la tête de la plus grande centrale syndicale du pays entend tout mettre en œuvre pour défendre davantage les intérêts des travailleurs.

«Le fait que je sois réélu dénote quelque chose par rapport aux rapports à ce que j’ai eu avec mes collaborateurs, avec mes camarades pendant tout ce temps qu’on a eu à cheminer ensemble jusqu’ici. Certains sont partis, soit à la retraite ou appelé à d’autres fonctions ou responsabilités ; mais ceux qui sont restés encore avec nous jusqu’ici, je pense qu’on a compris qu’on a entamé quelque chose, et ils veulent qu’on continue pour en tout cas faire le maximum», s’est justifié M. KATILE.

Enfin, il a assuré les travailleurs que la manière dont son bureau travaillait jusqu’ici allait continuer.

«On ne va pas vraiment changer d’un iota», a-t-il rassuré.

Ce dernier congrès a planché durant deux jours sur plusieurs aspects en rapport avec l’atteinte des objectifs de la centrale syndicale nationale.

A l’issu des travaux, d’importantes recommandations ont été formulées, à savoir : approuver l’instauration du dialogue social comme facteur d’une harmonisation dans les relations de travail empreint de réciprocité d’intérêt, de respect, et de confiance mutuelle ; inscrire les orientations de l’Union nationale des travailleurs du Mali, ses revendications, ses activités diverses dans le pacte de stabilité sociale et de croissance jusqu’à la fin de l’année 2024 au fin d’apprécier ces principes et ses méthodes.

Ayant présidé les travaux, le ministre du Travail et de la Fonction publique et du dialogue social, Fassoum COULIBALY, se félicite du dénouement heureux du Congrès et dit rester disponible à œuvrer avec la centrale syndicale pour consolider davantage le bien fondé du pacte de stabilité sociale.

« Les niveaux élevés de vos débats m’autorisent à conclure que ce 14e Congrès a été un véritable succès. Ceci est à votre honneur. Je voudrais profiter de l’occasion qui m’est ainsi offerte pour féliciter les membres du nouveau bureau et leur souhaiter beaucoup de courage. En respectant vos statuts vous vous êtes inscrits dans la mise en œuvre des engagements inscrits dans le Pacte de stabilité sociale notamment à son point 291 du plan d’action 2023-2027.

Les conclusions auxquelles vous avez abouti augurent bien dans tous les cadres du partenariat dynamique que nous avons voulu ainsi instaurer dans le cadre du dialogue social», a déclaré M. Fassoum COULIBALY.

Le nouveau bureau exécutif de l’UNTM comprend 53 membres pour 5 ans avec, pour secrétaire général, Yacouba KATILE, (Syntade) ; 1er adjoint Hamadoun Bah (SYNABEF), 2e adjoint Issa Bengaly (SYNAMETIM) ; secrétaire administratif, Boubacar DIARRA (Syniantha).

On note aussi la mise en place d’une Commission de contrôle et discipline comprenant chacune 17 personnes.

Lors de la cérémonie de clôture, les congressistes ont salué la présence des camarades syndicaux du Burkina Faso, du Niger, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée et de la Turquie ; ainsi que l’Organisation de l’unité syndicale africaine.

Aussi, les congressistes ont adressé des motions spéciales au Président de la Transition le colonel Assimi Goita et aux forces armées maliennes et de sécurité pour leur engagement et détermination au service de leur nation et au nouveau secrétaire général pour sa clairvoyance et son engagement.

Par Abdoulaye OUATTARA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *