Extorsions de vivres ; tirs d’harcèlement, assassinats et enlèvements des populations civiles, sont entre autres exactions recensées durant le mois de juin dernier par la Direction de l’Information et des Relations Publiques des Armées (DIRPA). Le Colonel Major DEMBÉLÉ a affirmé que contrairement au mois de mai, il y a eu moins d’attaque directe contre les FAMa.
Lors de sa rencontre mensuelle avec les professionnels des médias, ce lundi 1er juillet 2024, le Colonel-major Souleymane DEMBELE a fait le point sur la situation sécuritaire du mois précédant.
Le directeur de l’information et des Relations Publiques des Armées a fait savoir que le mois de juin avait été marqué par des exactions contre la population civile avec des paiements de zakat, des assassinats et des enlèvements de personnes et de bétails.
Ainsi, sur le Théâtre Centre, il a expliqué que deux (02) stocks de vivres extorqués par le JINM à la population au nom de la zakat ont été signalés dans les magasins de Talaye THERA et de Sékou BORY, à Kouli situé à environ 09 Km au Nord-Ouest de Diafarabé ; le 1er juin 2024 à 17h.
Ensuite pour empêcher les mouvements des FAMA dans certaines Zones, un GAT a dynamité le pont reliant Niono aux différents villages entre Siguiné, Nidola, Kala, Nampala situés à environ 21,12, et 17 Km au Sud-Est de Niono, le 02 juin 2024, vers 05 heures.
Le même jour vers 10 heures 30 minutes, des terroristes à motos en provenance de Togonio-Coro ont attaqué les paysans de Tongolo- Coura, situé à environ 10 Km au Sud-Ouest de Kolongo dans le cercle de Macina. Le bilan provisoire est de 02 villageois tués et d’un (01) corps de terroriste abandonné.
En plus de cela, le Colonel-major DEMBELE a informé qu’un GAT armé d’AK -47, évoluant à bord d’un véhicule et sur des motos en provenance du hameau abandonné SIRANISSABA situé à environ 18km au Sud-Ouest de SAYE, a effectué des tirs de harcèlement en direction de TANGARA.
Toutefois, le directeur de l’Information et des Relations publique de l’Armée a rassuré que les attaques directes contre les FAMa, qu’elles soient sur leurs positions ou en mouvement ont beaucoup diminué. Les attaques aux engins explosifs improvisés ont aussi diminué même si elles ont eu à faire quelques victimes contrairement au mois de mai dernier.
Le conférencier a indiqué que sur le THÉÂTRE CENTRE un EEl a sauté au passage d’un véhicule du GTIA-1, Kélétigui, le 10 juin 2024 vers 07 heures, à KANA situé à 6 Km au Sud-Ouest De FARABOUGOU, lors de la relève descendante de la localité. Le bilan fait état de 03 morts et 02 blessés graves.
Aussi le même jour, les FAMa de la position de Diré ont vigoureusement repoussé une attaque dirigée par un GAT. Le bilan fait état de 02 GAT neutralisés.
Le 11 juin 2024, un incident EEl a visé la relève descendante de DIOURA entre SULTAN-WÈRÈ et CHOUALA-WÈRE situé à 03 Km au Nord de SIRIBALA- COURA, faisant trois (03) blessés graves.
Aussi, une explosion d’un EEl au passage d’un véhicule de la corvée soupe à 03 km sur l’axe NIANFUNKÉ-GOUBO a fait 03 morts et 03 blessés graves le 23 juin 2024.
Sur le théâtre Est, la relève descendante de MENAKA a été prise à partie par des terroristes de l’EIGS à travers des tirs et l’emploi d’un véhicule piégé à environ 04km d’Indelimane, le bilan provisoire est de 04 blessés du côté FAMa, le 14 juin 2024.
Le 16 juin 2024 vers 01h35mn, 04 terroristes armés, à bord d’un véhicule pick-up avaient mis en place un poste de contrôle près de TINZAWATENE empêchant les camions de transport de marchandises en provenance d’Algérie de se rendre à KIDAL et GAO et les obligeaient à débarquer leurs marchandises à TASIK et à AMASSINE.
Enfin sur le théatre SUD, le Colonel-major Souleymane DEMBELE a informé que le 10 juin 2024, la Brigade Territoriale et la gare de TOUKOTO a fait l’objet d’attaque par un GAT, dont 02 motos appartenant aux agents ont été brulées au niveau de la BT.
Il a affirmé avec fierté que les Forces Armées Maliennes maintenaient toujours l’initiative sur le terrain avec la combinaison d’actions terrestres et aériennes qui ont permis des manoeuvres de grande complexité ayant permis des résultats probants.
« Nous pouvons dire que le mois de juin a été plus calme contrairement au mois de mai dernier où nous avions constaté beaucoup d’attaques aux Engins Explosifs Improvisés ; l’utilisation excessive de ces Engins Explosifs dénote à suffisance l’incapacité de ces GAT à narguer frontalement les FAMa » a dit le colonel-major Souleymane DEMBÉLÉ.
Toujours au titre des opérations, le chef de la Dirpa a souligné que sur le théâtre Est, un commandant de l’Etat Islamique au Grand Sahara du nom d’Abdoul Aziz Goika dit Maza et deux de ses éléments ont été neutralisés par le GSIM dans la région de GAO, le 07 juin 2024.
Aussi, le 18 juin 2024 vers 09h20, les FAMa ont découvert des minutions de guerre abandonnées dans la ville de KIDAL. Il s’agit d’une caisse remplie de 22 grenades, 02 boites de bouchons allumeurs M33P-9, 02 roquettes de RPG-9, des munitions en vrac de 7,62 mn, et de 12,7mm. Lesdites munitions ont été remises à l’équipe EOD du génie.
Quelques jours après (le 26 juin) un accrochage a eu lieu entre les FAMa et un GAT dans le secteur de MENAKA. Plusieurs bases terroristes ont été détruites, plusieurs assaillants neutralisés à INABABANE, INFOKARITANE, AKABAR et TABANKORTE.
Enfin, le directeur de l’information de l’Armée a indiqué que le 27 juin, le check-point sur la route d’ANDERBOUKANE a fait l’objet d’une attaque terroriste qui a été repoussée et plusieurs terroristes ont été neutralisés par les Forces Armées Maliennes.

PAR AMINA SISSOKO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *