Des militaires américains et nigériens ont achevé le retrait de l’armée américaine de la base aérienne 101 à Niamey, ce samedi 7 juillet 2024. Il sera suivi de la libération de la base située à Agadez pour finaliser le processus de retrait des soldats américains dans ce pays en proie à l’insécurité.

Le ministère de la Défense nationale de la République du Niger et le département de la Défense des Etats-Unis d’Amérique ont indiqué dans un communiqué conjoint que le retrait des forces et des équipements américains de la base aérienne 101 de Niamey est désormais achevé. Ce, saluent-ils, grâce à une coopération et une communication efficaces entre les forces armées nigériennes et américaines.
« Cette opération s’est achevée avant la date prévue et sans aucune complication », précisent-ils. Ce retrait complet de la base aérienne 101 intervient un mois après le premier départ de l’avion C-17 Globemaster III de la base début juin. Par ailleurs, des autorités militaires américaines rappellent qu’au cours du mois dernier, les forces américaines ont retiré avec succès tout le personnel et les moyens essentiels de la base et ont remis le contrôle des zones américaines au sein de l’installation au gouvernement nigérien.
« Aujourd’hui, nous réfléchissons positivement aux 15 dernières années de coopération en matière de sécurité et de sacrifice partagé par les forces américaines et nigériennes », a déclaré le major-général de l’armée de l’air américaine Kenneth Ekman, directeur de la stratégie, de l’engagement et des programmes du commandement américain pour l’Afrique. « Je suis reconnaissant de l’étroite collaboration avec nos hôtes nigériens pour soutenir le retrait sûr, ordonné et responsable des forces américaines commémoré aujourd’hui à la base aérienne 101. », a félicité l’officier américain.
Après la réussite de cette étape, cap bientôt à la base de Agadez où sont encore déployés des militaires américains. Ce processus qui boucle une phase de coopération entre les USA et le Niger, mais pas certainement la fin de leur collaboration, a laissé entendre Kenneth Ekman.
« Nous n’avons pas encore défini le prochain chapitre de notre relation de sécurité bilatérale avec le Niger. Ce faisant, notre étroite collaboration sur le retrait de la base aérienne 101 contribuera à donner le ton à ces discussions », a déclaré M. Ekman, soulignant « ce prochain chapitre impliquera également d’autres armées régionales ».
Selon l’officier américain, cette situation intervient alors que son pays ajuste sa présence et ses activités en Afrique de l’Ouest en vue de poursuivre des objectifs de sécurité mutuels.
« Le commandement américain pour l’Afrique maintiendra son attention sur le renforcement des capacités des partenaires et le renforcement des relations et de la confiance. Nous sommes déterminés à écouter les armées ouest-africaines pour soutenir au mieux leurs opérations menées par des partenaires et soutenues par les États-Unis pour lutter contre l’extrémisme violent et améliorer la sécurité et la stabilité », a-t-il annoncé.
Le retrait de la base aérienne 101 étant désormais terminé, l’attention se porte désormais sur la base aérienne 201 d’Agadez, qui a été simultanément préparée pour un retrait sûr et ordonné d’ici le 15 septembre 2024.

PAR SIKOU BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *