En vue de susciter la réflexion et inciter l’Etat et ses partenaires à travailler ensemble pour améliorer le cadre d’accueil et d’accompagnement et de suivi des migrants de retour, l’Association malienne des Expulsés (AME) a tenu, ce jeudi 31 août 2023, au Centre du Secteur Privé, un séminaire avec les acteurs étatiques et les organisations de la société civile.

Placé sous la présidence de Mme NANPO Awa YANOGUE, représentante du ministre des Maliens Etablis à l’Extérieur et de l’Intégration Africaine, le thème traité par les participants est « Politique Nationale de Migration (PONAM) et défis de réinsertion : quelle stratégie et politique nationale pour l’amélioration du cadre d’accueil, d’accompagnement et de suivi des migrants de retour au Mali ».
En présence de Ousmane DIARRA, président de l’AME, des représentants de la société civile ; du CNT et d’autres structures ; cette journée de réflexion et de partage se tient pour une durée de deux jours (du jeudi 31 août au vendredi 1er septembre).
L’objectif est d’inciter les décideurs maliens, leurs partenaires et les OSC à prendre des mesures concrètes pour améliorer le cadre d’accueil, d’accompagnement et de suivi des migrants de retour.
Organisé chaque année par l’AME, ce séminaire vise à exhorter l’ensemble des acteurs clés de la migration à s’intéresser davantage à la problématique de l’accueil et de la réinsertion socioéconomique et professionnelle des expulsés maliens, a indiqué Ousmane DIARRA.
Malgré l’existence de cette politique, le Mali reste toujours confronté à plusieurs défis dans le domaine de la migration ; c’est pourquoi les participants du séminaire ont jugé nécessaire de s’interroger sur le parcours et la pertinence de la PONAM et de son plan d’action, notamment face au défi de réinsertion socioéconomique des migrants de retour.
Ainsi Mme NANPO a expliqué que la réinsertion s’inscrivait dans l’axe 3 de la PONAM, et constituait une priorité du département.
Pour justifier la pertinence du thème choisi, elle a indiqué que les défis liés à la réinsertion sont nombreux au regard du nombre élevé de rapatriement et expulsion.
« J’ose espérer que de ces deux jours d’échanges sortiront des recommandations pertinentes », a souhaité la représentante du ministre des Maliens établis à l’extérieur.
Pour sa part, le président de l’AME a fait savoir que les communications porteront sur les sous-thèmes suivants à savoir : stratégies et politiques nationales pour l’amélioration du cadre d’accueil des migrants de retour au Mali ; rôle des organisations de la société civile dans la recherche de solutions aux problèmes d’accueil, d’accompagnement et de suivi des migrants de retour au Mali.
Aussi, les participants du séminaire débattront les stratégies et politiques nationales pour l’amélioration du cadre d’accompagnement et de suivi des migrants maliens de retour au pays.
Ensuite ils interviendront sur les stratégies d’opérationnalisation du mécanisme de référencement national (manque de prise en charge médicale et psychologique).

PAR AMINA SISSOKO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *