Le ministère de l’Administration territoriale a annoncé la création d’un cadre technique et de concertation dénommé « Comité technique d’appui à l’Autorité indépendante de gestion des élections dans l’organisation du référendum et des élections générales ». Son mandat principal est d’appuyer l’AIGE.

Ayant promis de réunir toutes les conditions pour l’organisation du référendum, le lundi 15 mai, le ministre d’Etat, ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, Abdoulaye MAIGA a pris la décision de créer un comité technique placé sous son leadership.
Le mandat de cette nouvelle structure est d’appuyer l’AIGE dans l’organisation du référendum et des élections générales, à travers notamment : l’élaboration des procédures et actes visant à assurer la bonne gouvernance des élections et la régularité des opérations électorales ; la mobilisation des moyens humains, financiers et matériels nécessaires à la conduite du processus électoral ; l’acheminement du matériel et des documents électoraux ; la conception et le suivi de la mise en œuvre des actions de formation destinées aux autorités administratives et aux agents électoraux.
Ce comité est constitué des responsables ou des représentants de plusieurs départements ministériels ainsi que ceux des services techniques de l’administration.
Sur convocation de son président, le ministre Abdoulaye MAIGA, le comité technique se réunit une fois par semaine à laquelle peuvent prendre part la MINUSMA, des partenaires techniques et financiers du processus électoral, la MISAHEL et l’envoyé spécial de la CEDEAO auprès du Mali.
Le fonctionnement de ce comité n’engendrera pas de coût supplémentaire. En effet, selon la décision de sa création, ses charges et celles des commissions de travail sont imputables au budget des élections.

PAR SIKOU BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *