Ils ont appelé Assimi GOITA à respecter la Charte de la transition l’interdissant toute candidature

Le mémorial Modibo KEITA a servi de cadre, hier lundi 4 décembre 2023, la cérémonie solennelle de signature de la déclaration commune portant sur le Partenariat pour le Renouveau Politique au Mali entre le Mouvement M5-Mali Kura et le parti Yèlèma « Le Changement ». Cette nouvelle initiative portée conjointement par le M5-RFP-MK et YELEMA consiste, dans une vision commune, à mener des actions politiques dans un cadre démocratique et républicain afin d’informer les maliens sur la situation du pays en général et plus particulièrement sur certains sujets d’actualité importants pour les maliennes et les maliens.

Dans son propos introductif, le président en exercice du M5-RFP-MK a rappelé que son mouvement était un en acteur majeur de l’avènement de la Transition en cours qu’il soutient naturellement et dont il œuvre à la réussite.
Face à la nouvelle donne, le M5RFP-MK estime qu’il faut que les entités qui ont la même vision se mette en synergie pour y faire face.
C’est ainsi que le parti YELEMA qui s’inscrit également dans cette logique de soutien objectif à la Transition a sollicité et obtenu un partenariat avec le M5-RFP-MK.
Ce nouveau cadre de partenariat met en tandem des acteurs majeurs à la base de la rupture avec la mauvaise gouvernance et l’avènement du Mali Kura.
A en croire les responsables de cette nouvelle alliance, le cadre du Renouveau Politique et la réussite signifient avant tout l’aboutissement de la lutte menée par le peuple malien en juin 2020 afin d’offrir au pays l’opportunité de rompre avec les pratiques de mauvaise gouvernance des affaires publiques, de procéder aux indispensables réformes politiques et institutionnelles qui constituent les bases de la refondation.
Le M5RFP-MK a réaffirmé que son soutien aux actions menées par les autorités pour la réussite de la Transition sera total, mais qu’il serait vigilant et critiquera tout ce qui entravera la réussite de la Transition.
«C’est seulement en tant que forces de proposition et de veille démocratique et républicaine que le M5RFP-MK et le parti YELEMA pourront contribuer à faire aboutir le processus enclenché le 18 août 2020», a déclaré Youssouf Diawara, président du parti Yèlèma.
Faisant le bilan de la transition en cours, le M5RFP-MK et le parti YELEMA se disent, à la fois, satisfaits et préoccupés, voire inquiets concernant la conduite actuelle de la Transition.
C’est dans ce contexte particulier que les deux organisations ont défini ensemble les questions essentielles dont dépendra la réussite de la Transition.
II s’agit notamment de la sécurité, de l’Accord pour la paix et la réconciliation (APR), du retrait de la MINUSMA, de la reprise et la gestion de la ville de Kidal, de la candidature des autorités de la Transition et de l’organisation d’élections transparentes et crédibles.
De la déclaration commune lue par Boubacar DICKO, il ressort que le M5-RFP-MK et le parti YELEMA travailleront ensemble pour la réussite de la Transition, et au-delà, pour la conduite du Mali conformément aux principes et actions politiques qui sont présentés dans la présente déclaration.
« Cette situation exige plus que jamais, le rassemblement des forces vives de notre pays et leur véritable engagement unitaire à combattre les faiblesses et vaincre nos adversités. Le redressement du Mali dans tous les secteurs et sa refondation effective sont à ces prix », soutiennent les signataires.
Le M5-RFP-MK et le parti YELEMA trouvent que les questions relatives à la Justice et l’exercice des libertés fondamentales deviennent de plus en plus préoccupantes.
Une situation caractérisée par la restriction des espaces de liberté, les atteintes fréquentes aux libertés fondamentales et les droits des citoyens, des arrestations extrajudiciaires, les enlèvements, et les exils forcés.
Le M5-RFP-MK et le parti YELEMA invitent les autorités à cesser immédiatement ces pratiques qui constituent une violation des droits acquis de hautes luttes pour le Peuple malien.
A ce titre, le M5-RFP-MK et le parti YELEMA expriment leurs solidarités avec les victimes de l’arbitraire de l’instrumentalisation de la Justice et demandent aux autorités de la transition un respect urgent et scrupuleux de l’état de droit.
Le M5-RFP-MK et le parti YELEMA rappellent que ces questions sont des enjeux stratégiques de la refondation.
Sur la question de l’organisation des élections, le M5-RFP-MK et le parti YELEMA rappellent que le retour à l’ordre constitutionnel est un engagement solennel des autorités de la transition devant le Peuple malien et la communauté internationale.
«Nous voulons des élections crédibles, transparentes et inclusives», a dit M. DICKO.
Pour ce faire, le M5-RFP-MK et le parti YELEMA invitent les autorités de la transition à ne ménager aucun effort pour une bonne organisation des élections et conformément au chronogramme établi.
Sur la question de la candidature des autorités de la transition le M5-RFP-MK et le parti YELEMA exigent le respect de la Charte de la transition et de la Constitution en vigueur.
« L’arbitre ne peut être joueur dans les conditions normales du respect des engagements publics d’honneur », ont-ils insisté.
En termes clairs, les deux parties s’opposent à une candidature des actuelles autorités de la transition.
C’est au regard de cette vision commune que les deux parties ont décidé de signer cette déclaration commune.
Pour ce faire, le M5-Mali Kura, représenté par son président en exercice, le Dr Boureima Afi TRAORÉ, et le parti Yelema représenté par son président, Youssouf DIAWARA ont apposé leurs signatures au bas de la présente déclaration, ce lundi 4 décembre 2023, au Mémorial Modibo KEITA, sous la supervision de l’ancien PM Moussa MARA, des membres du bureau politique du parti Yelema, ainsi que les présidents des entités membres du M5 Mali Kura dont Mme Sy Kadiatou SOW, l’ancien ministre Boubakr TRAORÉ, etc.

Par Abdoulaye OUATTARA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *