Le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, Abdoulaye MAÏGA, lançant officiellement les activités de l’opération ‘’Sounkalo Solidarité’’ a indiqué que celle-ci a été initiée pour accompagner la population pendant le ramadan qui se tient dans des conditions difficiles.

La cérémonie a eu lieu sur le terrain Chaba à Lafiabougou en présence de plusieurs membres du gouvernement, des leaders religieux (chrétiens et musulmans) ainsi que des autorités traditionnelles de la commune IV.
A cette occasion, les leaders religieux de deux confessions ont salué l’initiative des autorités de la transition qui cadre avec le ramadan et le carême chrétien.
Soutenir la population en cette période, selon eux, est un acte recommandé surtout dans un contexte difficile.
Présidant ce lancement officiel, le ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, Abdoulaye MAÏGA, a rappelé que l’opération s’’inscrit de la mise en œuvre des actions du gouvernement pour accompagner la population pendant le mois de ramadan et carême qui se tiennent cette année dans les conditions peu reluisantes. En dépit de la forte chaleur, a soutenu le ministre MAÏGA, la période est marquée par une crise énergétique depuis des mois. Pour lui, le gouvernement est engagé à relever ce défi majeur.
Puis, le ministre Abdoulaye MAÏGA a salué la résilience de la population, à travers les sacrifices qu’elle consent tous les jours. En effet, elle subit de plein fouet les conséquences de l’insécurité, la crise financière mondiale, de l’embargo injustice de la CEDEAO et de l’UEMOA, entre autres.
Face à cette situation, a-t-il expliqué, les autorités ont initié l’opération ‘’Sounkalo solidarité’’ pour prendre, d’une part, des dispositions urgentes pour la stabilisation de la fourniture d’électricité et, d’autre part, organiser la rupture collective des jeûnes, tout en faisant des dons de vivres à l’endroit des plus démunies.
« Le président de la république a décidé de faire de la crise énergétique une question sécuritaire. Elle n’est plus une question commerciale, c’est une question de sécurité », a indiqué le ministre MAÏGA.
La solidarité étant une action de tous les jours ancrée dans nos valeurs culturelles, l’opération ‘’Sounkalo Solidarité’’, qui est à sa 1ere édition, va s’étaler sur un mois et couvrira le district de Bamako et toutes les régions du pays.
Il a indiqué que les activités portent sur l’installation de 7000 lampadaires dans les mosquées, églises et autres espaces publics ; l’approvisionnement et la distribution de la distribution de 180 000 kits individuels au lieu du rupture collective de jeûne, la distribution de 150 000 tonnes de vivres à des personnes vulnérables, la vente subvention.
« Partageons ensemble dans la communion, partageons avec les démunies permet de lutter contre la perte de dignité et de l’estime de soi », a déclaré le ministre Abdoulaye MAÏGA.
Avant cette cérémonie, le directeur national du développement social, Ibrahim Abba SANGARE, lors d’un point de presse, a indiqué que les populations les plus démunies des 6 communes urbaines du District de Bamako, non concernées par les distributions gratuites, bénéficieront d’un meilleur accès alimentaire à un tarif adapté à leur bourse.
« Cette phase expérimentale couvrira 600 ménages, soit 100 ménages par commune. Le kit est composé de : 50 kg de céréales ; 5 litres d’huiles ; 5 kg de sucre. 5 kg de lait. Le bénéficiaire ne paye que 50% du prix total. Le restant étant pris en charge par le commissariat à la sécurité alimentaire », a expliqué M. SANGARE.
Autres actions de cette opération de solidarité, la remise de kits fête Ramadan destinés à 1000 enfants en situation difficile et de familles pauvres. Ils recevront chacun des vêtements et des chaussures.
Les familles des militaires tués pour la défense de la patrie ne sont pas restées en marge de cette initiative.

PAR SIKOU BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *