Le dimanche 14 janvier, notre pays a célébré avec faste la journée de la souveraineté retrouvée en hommage de la grande mobilisation de notre peuple au lendemain des sanctions illégales, illégitimes et inhumaines infligées par la CEDEAO et l’UEMOA au Mali, le 9 janvier 2022. A la faveur des activités de cette journée, le Secrétaire général du parti CDP-Mali Kura, Moussa TEMBELY, s’est prononcé sur la situation sociologique du pays. De son analyse, il ressort que l’initiative du dialogue inter maliens annoncé par le chef de l’État à l’occasion du nouvel an ’’pourrait être une solution politique si elle est bien accueillie par l’ensemble des protagonistes’’. Sur la lutte contre la corruption, il a salué ’’le courage des Autorités qui sont en train de procéder à un nettoyage méthodique au sein de l’Administration pour le bonheur des Maliens. « Pour la réussite de cette lutte difficile, tous les maliens doivent s’impliquer en laissant la justice faire son travail », a-t-il soutenu. Nous vous proposons ci-contre son message à l’occasion de cette journée.

La période de transition est évidemment une période propice pour poser les bases d’un changement indubitable et durable dans la gestion des affaires politiques et publiques.
Dans le contexte particulier de la souveraineté retrouvée, nous affirmons avec enthousiasme que la période de transition ne doit pas se border à l’organisation de nouvelles élections, elle peut servir à poser les bases d’un véritable changement pour le bonheur des maliens.
Pour ce faire, les maliens doivent accompagner les autorités actuelles dans la poursuite des efforts entrepris depuis le début de la transition. Il s’agit du combat pour la sécurisation, les réformes politiques et institutionnelles, ainsi que le rassemblement des acteurs politiques et de la société civile autour des priorités pour une transition réussie.

La réussite des objectifs fixés par les autorités de la Transition nécessite en effet un large consensus des acteurs maliens pour éviter les engorgements néfastes à la bonne marche de la transition malienne qui reste aujourd’hui un modèle pour toute l’Afrique.
Parmi ces priorités, des chantiers sont en cours de réalisation et demeurent possibles avec la détermination des maliens sous le leadership des plus hautes autorités de la Transition.
Il s’agit dans un premier temps, de rassembler les forces politiques et sociales maliennes autour des autorités, qui ont promis de mettre en œuvre les recommandations formulées lors des assises. Nous avons tous assisté à cet effet à la matérialisation de cette volonté à travers l’organisation du referendum et le découpage administratif qui est une réalité aujourd’hui.
La lutte implacable contre la corruption et la bonne gestion des deniers publics qui passerait par une réduction du train de vie de l’État est aussi d’actualité. Nous félicitons, par cette occasion, le courage des Autorités qui sont entrain de procéder à un nettoyage méthodique au sein de l’Administration pour le bonheur des maliens. Cependant, pour la réussite de cette lutte difficile, tous les maliens doivent s’impliquer en laissant la justice faire son travail. Les partenaires, mais aussi les partis politiques maliens, devraient soutenir et encourager les autorités dans cette démarche car le Mali Kura passe forcément par une gestion saine des deniers publics.
Nous n’oublierons pas le volet sécuritaire qui est une priorité pour tous les maliens car le développement passe la sécurité.
Il faut rappeler que depuis 2012 notre pays fait face à des attaques multiples et complexes de la part des groupes armées sans foi ni loi.
Ainsi, les autorités de la transition ont fait de la sauvegarde de l’intégrité territoriale une priorité absolue. La montée en puissance de notre armée dénote des efforts consentis par les autorités pour réussir ce pari.
Dieu merci ! Aujourd’hui, nous avons une machine de guerre sur laquelle les maliens peuvent compter. La reprise de Kidal marque ainsi un nouveau départ pour notre pays mais ne doit pas nous faire oublier l’essentiel. Il faut donc préserver et pérenniser les acquis.
A côté de la solution militaire, l’initiative du dialogue inter malien pourrait être une solution politique si elle est bien accueillie par l’ensemble des protagonistes.
Notre Parti le Congrès pour la Démocratie et le Progrès CDP MALI KURA est conscient des défis et lance donc un appel à tous les maliens, celui de la solidarité et de l’union sacrée autour de nos Autorités pour une transition réussie. Cette volonté passe forcément par un accompagnement franc et sincère de la Transition. Vive le Mali ! Vive le CDP MALI KURA.

Moussa TEMBELY,
Secrétaire General du parti CDP-Mali Kura

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *