Trois Mémorandums d’ententes se rapportant au développement de
l’infrastructure nucléaire de la République du Mali, à la formation des
cadres dans le domaine de l’industrie énergétique nucléaire et à la sensibilisation du public dans le domaine de l’utilisation de l’énergie nucléaire à des fins pacifiques ont été signés.
Une forte de délégation de la Fédération de Russie séjourne depuis lundi
dans notre pays pour évaluer l’état d’avancement des projets communs et
redynamiser de nouveaux projets. La délégation est conduite par M. SPRASSKIY NIKOLAY NIKOTAVICH de Corporation d’Etat de l’Energie Atomique ROSATOM (Fédération de Russie), accompagné par plusieurs responsables de haut niveau des entreprises Russes évoluant actuellement
dans notre pays.
Cette visite de haut niveau des responsables russes a pour objectif de donner
un coup d’accélérateur aux projets communs et d’enclencher d’autres. Ainsi,
après des séances de travail technique avec les départements sectoriels pour
évaluer les projets communs, la délégation s’est déployée cet après-midi au
Ministère de l’Economie et des Finances pour la signature de nouveaux Mémorandums d’ententes se rapportant au développement de l’infrastructure nucléaire au Mali, à la formation des cadres dans le domaine de l’industrie énergétique nucléaire et à la sensibilisation du public dans le domaine de l’utilisation de l’énergie nucléaire à des fins pacifiques.
La cérémonie qui était présidée par le Ministre de l’Economie et des Finances,
M. Alousséni SANOU, a enregistré la présence du Ministre de l’Energie et de
l’Eau, Mme Bintou CAMARA, le Ministre de l’Enseignement supérieur et de la
Recherche Scientifique, M. Bourema KANSAYE et le Ministre des Mines, Pr.
Amadou Keïta. La cérémonie a enregistré également la présence du Président de la Commission Mines, Energie et Eau du Conseil National de Transition.
Ainsi, les deux premiers Mémorandums ont été paraphés par le ministre Bintou
CAMARA et le Représentant de la Corporation d’Etat de l’Energie Atomique
Russe « ROSATOM », M. SPRASSKIY NIKOLAY NIKOTAVICH. Ils sont relatifs à la coopération dans l’évaluation et le développement de l’infrastructure nucléaire et à la sensibilisation du public dans le domaine de l’utilisation de l’énergie nucléaire à des fins pacifiques et dans les domaines connexes en République du Mali.
Ces signatures constituent un pas décisif dans la concrétisation de la vision
affichée du Président de la Transition, Chef de l’Etat, Son Excellence le Colonel
Assimi GOITA, à restaurer la dignité des maliens par un accès à l’énergie à souhait de tous. Car, l’énergie nucléaire comme le développement des autres sources d’énergies renouvelables sont des alternatives essentielles à croissance galopante des besoins de nos concitoyens. Et le développement de cette énergie
propulsera notre pays sur une autre dimension d’émergence économique à
travers l’accès à une énergie suffisante pour le secteur industriel. Ainsi, le troisième Mémorandum était relatif à la coopération en matière de formation des cadres dans le domaine de l’industrie énergétique nucléaire et dans
les domaines connexes. Il a été signé par le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, M. Bourema
KANSAYE. Pour le Ministre de l’Energie et de l’Eau, Mme Bintou CAMARA, la science et les technologies nucléaires apparaissent désormais comme des solutions attrayantes pour notre pays pour pallier nos faiblesses énergétiques actuelles à travers sa technologie de production d’électricité considéré comme la moins onéreuses de toutes les sources d’énergie.

« L’acquisition de cette énergie nécessite un processus adéquat, de réalisation des  grandes infrastructures et d’une expertise solide. Cette cérémonie est une étape importante de ce processus », a –t-elle indiqué. Elle a fait le point de ses discussions avec la délégation Russe notamment l’accélération du chantier de construction de la nouvelle centrale solaire de 200 Mégawatts-crête de Sanankoroba ainsi que le processus de coopération dans le cadre du développement de l’infrastructure nucléaire dans notre pays. Un processus
minutieux qui engendre plusieurs activités au préalable notamment la
formation des cadres dans le domaine de l’industrie énergétique nucléaire et la formation des communicateurs dans la sensibilisation du public sur les avantages de l’énergie nucléaire à des fins pacifiques et dans les domaines connexes

MEE-COM
* LE TITRE EST DE LA REDACTION

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *