Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le Général de Brigade Daoud Aly MOHAMMEDINE, a inauguré, ce vendredi 05 juillet 2024, à Kourémalé, le Centre de sécurisation des frontières ou inter-forces. Construit sur 5 hectares à Kourémalé, ce centre a coûté 5 millions de dollars US, soit plus de 3 milliards de francs CFA.

À travers ce nouveau Centre de sécurisation des frontières, la lutte contre le terrorisme, la criminalité transfrontalière va se renforcer dans notre pays.

Situé à Kourémalé, à la frontière Mali-Guinée, ce Centre est une réponse aux préoccupations des Maliens, notamment ceux vivant le long des frontières.

Il a été réalisé avec le concours de la Mission de soutien aux capacités de sécurité intérieure maliennes (Eucap Sahel Mali) et de la Délégation de l’Union européenne au Mali.

Ainsi, le nouveau centre est destiné à mieux équiper les forces de sécurité et à améliorer leurs performances respectives en matière d’interopérabilité, selon les autorités maliennes.

Pour le chef de la mission Eucap-Sahel-Mali, Peter GRABOW Kolding, ce site est un projet pilote pour relever le défi sécuritaire de la zone géographique de Kourémalé et environs. C’est pourquoi, il réitère toute la disponibilité de sa Mission à accompagner le Gouvernement de la République du Mali dans la mise en œuvre de ses ambitions au profit des Forces de sécurité.

Pour le chargé d’Affaires par intérim de l’Union européenne (UE) au Mali, Michel KNOOP, la sécurité de la population est une affaire de tous.

Selon lui, l’Union européenne souhaite montrer « concrètement » ses efforts dans le domaine de la sécurité pour une meilleure compréhension de tous.

Aux dires du ministre de la Sécurité et de la Protection civile, le Général de Brigade Daoud Aly Mohammedine, ce Centre de Kourémalé ou l’Inter-forces s’inscrit dans le cadre d’une amélioration du maillage sécuritaire du territoire national, en parfaite cohérence avec la vision stratégique du Chef suprême des Armées, Assimi Goïta.

Il constitue, selon lui, une réponse opérationnelle et stratégique pour les Forces de sécurité, notamment l’Office central des stupéfiants (OCS) et le Secrétariat permanent de la lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre (SP-CNLP).

Kourémalé se trouve sur l’axe Bamako-Conakry et représente un corridor essentiel pour le commerce et la mobilité régionale. Celui-ci est cependant confronté à des défis sécuritaires.

Par Abdoulaye OUATTARA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *