Après la signature de l’Accord sur la circulation des personnes et de leurs biens entre le Mali et la République du Cameroun, le Comité de suivi de la mise en œuvre du document a tenu sa toute première session, le lundi 15 janvier 2024, au ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale.

L’ouverture des travaux était coprésidée par le secrétaire général du département, Seydou COULIBALY et l’ambassadeur du Cameroun au Mali avec résidence à Dakar, Jean KOE NTONGA et en présence des membres dudit Comité.
Cette rencontre bilatérale, selon les initiateurs, a été l’occasion de procéder à une évaluation objective et holistique de la mise en œuvre de cet Accord en vue d’identifier les défis à relever et de formuler des propositions concrètes qui participent au renforcement des échanges entre les deux peuples frères à travers la facilitation de la circulation et du séjour dans les deux pays.
Dans les interventions, selon nos sources internes, les Chefs de délégation ont souligné la nécessité d’organiser la grande Commission mixte, dans les meilleurs délais pour examiner les voies et moyens susceptibles de renforcer la coopération bilatérale dans tous les domaines d’intérêt commun, notamment en matière économique, technique, scientifique, culturel et social.
Parmi les priorités des plus hautes autorités des deux pays figure le renforcement de l’axe Bamako-Yaoundé.
Selon le bureau de l’Information et de la presse du ministère des Affaires étrangères, à l’issu des travaux, les Experts maliens et camerounais formuleront des propositions pertinentes, pragmatiques et réalistes visant à impulser une mise en œuvre harmonieuse de l’Accord sur la circulation des personnes et des biens entre les deux pays.
A titre de rappel, cet accord a été signé le 08 septembre 2015 entre le Mali et le Cameroun afin de faciliter la circulation des personnes et de leurs biens entre les deux pays.

Par Saba BALLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *