Afin de reprendre le chemin des écoles, les enseignants de la région de Kidal ont posé une série de conditions auprès du Directeur de l’académie d’enseignement de la région, ce lundi 4 mars 2024.     

L’information a été donnée à travers une lettre des syndicats des enseignants signataires du 15 octobre 2016 de la région de Kidal adressée au Directeur d’Académie d’Enseignement le lundi dernier.

Lesdites conditions ont été posées après une rencontre d’échanges entre les responsables des syndicats des enseignants et les responsables l’Académie d’Enseignement de Kidal, le 16 février 2024 à Gao sur le retour des enseignants à leurs postes.

Ainsi, pour reprendre les cours, les syndicats des enseignants après une assemblée générale, ont exigé le retour et l’installation de tous les administrateurs scolaires dans leurs localités.

Ils ont aussi demandé l’installation de tous les préfets de cercles dans leurs localités.

Pour qu’ils retournent dans les écoles de Kidal, les enseignants exigent également le retour et l’installation des services financiers (Budget, Trésor, Banque).

La sécurisation du personnel enseignant et leurs biens est aussi l’une des conditions posées par les syndicats des enseignants de Kidal.   

En plus de cela, les enseignants ont aussi posé comme condition de retour  en classe, l’octroi de frais de transport et d’installation du personnel enseignant.

PAR AMINA SISSOKO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *