L’intégration à la Fonction publique d’environ 2000 agents contractuels de toute catégorie confondue (E et D) est bloquée depuis plusieurs années par les autorités nationales. Ces agents contractuels sont victimes du décret n°051 pris en date du 10 février 2011.

À la Fonction publique, le dossier d’intégration de ces agents contractuels traine dans les tiroirs, frappés par l’article 27 du décret n°051 stipule que : « les agents des catégories E et D ne peuvent prétendre à un reclassement aux catégories A, B et C ».
Le Président du Conseil économique social et culturel, Yacouba KATILE, non moins secrétaire général de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) est interpellé sur la question. En effet, les points 6.1 et 6.2 du procès-verbal de conciliation signé, le 05 février 2021, entre l’UNTM et le gouvernement qui traitent l’intégration des 2000 chefs de famille souffrent du non-respect des engagements de la partie gouvernementale.

Le point 6.1 invitait au classement dans la Fonction publique, en fonction des diplômes détenus, tous les jeunes anormalement utilisés dans des fonctions de conception et de direction courant janvier 2021.
Sur ce point, le gouvernement et l’Union nationale des travailleurs du Mali étaient convenus de mettre en place une commission qui devait travailler sur l’intégration des contractuels en élaborant un projet de texte relatif à la question, en vue de son adoption par le Conseil des ministres.

S’agissant du point 6.2, il concerne les enseignants communautaires. Des avancées avaient été enregistrées sur ce point. Il verra en 2021 l’intégration de six cents (600) sur les 16 014 Ecom. La subvention de 25 000FCFA accordée aux Ecom connaîtra une augmentation de 25000 FCFA, soit 50 000 FCFA, appliquée à compter d’octobre 2021.
En plus, le gouvernement s’est engagé à procéder à une augmentation annuelle substantielle du quota d’intégration, contrairement au cas des contractuels frappés par le décret 051.
Une triste situation pour les agents contractuels qui met en péril les conditions de vie de ces derniers.
Le Collectif des agents contractuels, à travers son président Aboubacar TRAORE, qui se bat depuis plusieurs années pour leur intégration à la Fonction publique de l’État, multiplie le dialogue avec les autorités nationales ainsi que les syndicats pour que l’intégration à la fonction publique de ses camarades puisse être débloquée avec l’abrogation du décret 051.
Toutefois, le Collectif des agents contractuels invite le secrétaire général de l’UNTM, Yacouba KATILE, à reprendre son bâton de pèlerin pour que le fameux décret 051 soit abrogé en faveur des agents contractuels qui sont en activité depuis 12 ans dans les services de l’État.
Par ailleurs, ils lancent un appel alarmant au Président de la Transition, le Colonel Assimi GOITA, au Premier ministre, le Dr Choguel Kokalla MAIGA, et au Président du Conseil national de Transition (CNT), Malick DIAW, à se saisir du dossier en vue d’alléger leur souffrance.

Pour M. Traoré et ses collègues, au regard du nombre de partant à la retraite cette année, le gouvernement doit diligenter ce dossier inscrit au Point 6.1 du PV de Conciliation du 5 février 2021, ainsi que suite à la création de nouvelles régions qui ont fortement besoin des agents dans les différentes structures qui n’ont présentement que des directeurs seulement.

Par SABA BALLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *