La synergie des sections syndicales des surveillants de prison a déposé, ce lundi 8 janvier 2024, un préavis de grève de 6 jours auprès du ministère du Travail, de la fonction publique et du dialogue social. Cette menace prend effet à compter du 29 janvier prochain et reconductible sans la satisfaction des revendications au nombre de 4 points.

Les surveillants de prison ont annoncé dans un préavis de grève, dont nous avons une copie, 6 jours d’arrêt de travail soit 144 heures.
Le mot d’ordre entre en vigueur à partir du 29 janvier prochain, précise le document. Dans le courrier adressé au ministre du Travail, de la fonction publique et du dialogue social, la synergie rappelle ses quatre points de doléances touchant aux conditions de vie et de travail des surveillants des pénitenciers de notre pays.
En décidant d’observer cette grève alors que les autorités, à travers le pacte national de stabilité sociale et croissance, entendent apaiser le front social, la synergie exige l’application immédiate de la transposition dans la grille indiciaire adaptée aux fonctionnaires du cadre de la surveillance des services pénitentiaire et de l’éducation surveillée…
De même, elle réclame l’application immédiate des dispositions de l’article 2 du décret du 18 octobre 2021 qui dispose que : « pour compter de 2022, les fonctionnaires du cadre de la surveillance des services pénitentiaires et de l’éducation surveillée perçoivent l’indemnité pour heures supplémentaires ».
Ce n’est pas tout, parmi les quatre points de doléances figurent l’adoption du projet de texte portant modification de la loi du 07 juillet 2016 portant statuts des fonctionnaires du cadre de la surveillance des services pénitentiaires et de l’éducation surveillée et son décret d’application.
Enfin, les surveillants de prison demandent aux autorités la prise en charge du personnel pénitentiaire affecté et/ou intervenant dans les zones faisant objet de théâtre d’opérations militaires par l’octroi de la prime spéciale d’alimentation et de la prime d’opération.
A défaut de la satisfaction de ces points, la synergie déclare que le mot d’ordre de grève de 6 jours sera reconduit.

PAR SIKOU BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *