Dans le cadre de leur coopération, le Mali et la Turquie viennent de nouer un nouveau partenariat pour renforcer le secteur énergétique du Mali. Ce protocole d’accord a été acté ce mardi 11 juin à Bamako. A travers ce partenariat, les Turques se sont engagés à fournir régulièrement du courant à EDM-SA jusqu’à environ 100 mégawatts. Cette contribution permettra d’assurer la couverture du gap de production d’électricité du Mali et d’assurer la permanence de production de l’énergie.

Le Mali diversifie les partenariats dans le domaine de l’énergie. Après la Russie, la Chine et les Emirats Arabes Unis engagés dans la construction de nouvelle centrale solaire au Mali, la Turquie leur emboîte le pas et s’engage à fournir de l’électricité à la société nationale d’électricité.

La cérémonie de signature s’est déroulée, ce mardi 11 juin 2024, dans la salle de conférence du Ministère de l’Industrie et du Commerce, entre Énergie du Mali (EDM-SA) et la société AKSA Enerji Üretim, spécialisée dans la production d’électricité.

Le Directeur Général de l’EDM, Abdoulaye Djibril DIALLO, et le représentant de AKSA Mali, M. Cüneyt UYGUN, ont certifié ce nouveau partenariat, mardi dernier, sous la supervision de la Ministre en charge de l’Énergie, Mme Bintou CAMARA ; en présence de son collègue de l’industrie et du commerce.

Selon les termes de ce partenariat, la société ASKA va fournir régulièrement de l’électricité à EDM-SA à hauteur de 100 mw en fonction de la disponibilité du combustible. Ce qui permettra de rehausser le niveau actuel de desserte du pays, selon le département de l’industrie et du commerce.

Lors de son intervention, le ministre de l’énergie et de l’eau, a invité EDM S.A. et ASKA à œuvrer pour la mise en œuvre urgente de cet accord de partenariat.

Bintou Camara, a insisté sur le respect des termes de cet accord de partenariat dont la mise en œuvre adéquate favorise la stabilisation progressive de la fourniture d’électricité, note un communiqué du ministère.

Pour sa part, le ministre de l’industrie et du commerce, Moussa Alassane Diallo, s’est réjoui de cet engagement de l’entreprise turque ASKA et l’a salué à sa juste valeur. Selon lui, cet accord s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération bilatérale entre les deux pays “afin de consolider les échanges économiques, commerciaux, industriels à travers l’ouverture de nouvelles opportunités économiques”.

Cette initiative vient s’ajouter aux nombreux autres projets de construction de centrales entrepris par les autorités de la transition dans la résolution de la crise énergétique que traverse le pays.

Il est à noter que de grandes puissances telles que les Émirats Arabes Unis, la Chine et la Russie sont également engagées à aider le Mali dans la construction de nouvelles centrales solaires.

Par Abdoulaye OUATTARA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *