C’est au Centre International des Conférences de Bamako (CICB) que M. Andogoly GUINDO, ministre de la Culture de l’artisanat et de l’industrie hôtelière a procédé au lancement du festival international «chant des Linguère». C’était le mercredi 14 février 2024 à la faveur d’une conférence de presse. Placée sous le thème « la culture au service de la paix, de la sécurité et de la cohésion sociale au Mali », ce festival est initié par la chanteuse sénégalaise Coumba GAWLO. Il se tient du mercredi 14 au samedi 17 février 2024.

Le lancement officiel est déroulé en présence l’initiatrice Coumba GAWLO ; des artistes panafricaines invitées ; de la représentante de Orange Mali ; et une forte communauté sénégalaise.
Pour cette deuxième édition du festival «chant des Linguère « le choix de la diva sénégalaise a été portée sur le Mali en raison de sa considération pour notre pays qui fait aussi partie des pays de référence sur le plan culturel.
Aussi la chanteuse sénégalaise soutient que les acteurs culturels ne peuvent rester en marge des dynamiques de réflexion sur la paix, la sécurité et la cohésion sociale, d’où le thème « la culture au service de la paix, de la sécurité et de la cohésion sociale au Mali ».
Par ce festival, Coumba GAWLO entend renforcer le lien de fraternité entre le Mali et plusieurs pays africains.
Ainsi, elle a fait appel à une dizaine d’articles féminins venus du Burkina Faso, du Niger, du Bénin, du Cameroun, de la Guinée Conakry, du Tchad, de la côte d’ivoire qui s’ajoutent à celles du Mali.
Hawa BOUSSIM, Safia AMINAMI, Zeinab, Seppo, Mananba KANTE, Kounira MITCHALA, Mary JO, Babani KONE, Rokia KONE et Safi DIABATE sont désignées comme des Linguère qui feront passer des messages de paix et de cohésion sociale à travers la musique.
Le ministre de la Culture, pour sa part, a salué cette initiative qui confirme la volonté des artistes panafricaines à participer dans ce combat qui incombe à tous, c’est à dire le combat pour la paix préalable au développement.
Ainsi, durant ces quatre jours de festivités, les organisateurs organisé un forum hier jeudi 15 février, pour débattre sur les thématiques tels que l’autonomisation de la femme, le mariage précoce, la scolarisation et le maintien des filles à l’école, l’employabilité des jeunes, etc.
En plus de cela, un concert gratuit est prévu pour ce vendredi 16 février sur les Berges du fleuve ; et enfin un Diner de Gala sera consacré à la remise des trophées au CICB, le samedi 17 février.
Signalons que le nom « Linguère « est une appellation sénégalaise de la femme vertueuse, courageuse ou battante.

PAR AMINA SISSOKO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *