Les responsables du Mouvement de veille citoyenne contre les méfaits de la laïcité (MVCML) ont animé un point de presse, ce samedi 4 novembre 2023, à la Maison de la presse. La rencontre portait sur les recommandations issues de leur atelier tenu le 10 septembre 2023, au siège de l’ONG AL FAROUK sise à Hamdallaye ACI 2000, sur « le processus d’introduction de l’enseignement religieux dans les écoles publiques». L’évènement était couplé au lancement d’un ouvrage titré : ‘’Comment déconstruire l’athéisme’’.

Les conférenciers étaient entre autres : l’Imam Oumar COULIBALY ; Imam Abdourahame CISSE ; Imam Sala HAIDARA ; Imam Ismaël SANGARE ; tous responsables dudit Mouvement. On y notait la présence de Dr. Ahmed BOLLY, auteur du livre ‘’Comment déconstruire l’athéisme’’.
Ce point de presse visait non seulement à rendre public les recommandations formulées à l’issue de l’atelier tenu le 10 septembre dernier, sur « le processus d’introduction de l’enseignement religieux dans les écoles publiques », mais aussi de lancer un ouvrage titré : « Comment déconstruire l’athéisme ».
S’agissant des recommandations de l’atelier du Dimanche 24, Safar 1445 l’hégire qui correspond au 10 Septembre 2023, le conférencier Ismaël SANGARÉ a fait savoir que ce document se résumait autour de dix points essentiels.
Dans ses recommandations, le Mouvement de veille citoyenne contre les méfaits de la laïcité a, tout d’abord, rappelé que la société malienne est profondément religieuse par sa nature. Donc, selon le Mouvement, il est impossible de séparer le Malien de sa foi religieuse. Selon le conférencier Ismaël SANGARE, le Mouvement soutient dans ses recommandations que l’enseignement religieux a toujours été une partie intégrale de l’enseignement, en général, avant l’arrivée des colons.
Dans son document, il dénonce que c’est la colonisation qui nous a imposé l’enseignement laïc. Le Mouvement précise dans ses recommandations que la vraie souveraineté nécessite l’introduction de l’enseignement religieux dans les écoles publiques. Ensuite, il indique que la démocratie, dans sa plénitude, tend à réaliser la volonté des citoyens dans tous les domaines surtout les plus vitaux.
Dans son propos, Ismaël SANGARE souligna que l’inclusion de l’enseignement religieux est une demande présente de la majorité du Peuple malien ; au regard du nombre croissant des agents de l’administration publique qui se déplacent pour l’acquisition du savoir religieux dans les différents centres de formation dédiés à cet effet.
Le Mouvement de veille citoyenne contre les méfaits de la laïcité explique dans son document que l’inclusion de l’enseignement religieux dans les écoles publiques, préserve la paix et facilite la cohabitation pacifique et aide à lutter contre l’immoralité et la gabegie.
Par ailleurs, il précise dans son document que l’enseignement religieux est un droit garanti par plusieurs pays en occident, en orient et en Afrique. Enfin, le Mouvement de veille citoyenne contre les méfaits de la laïcité soutient dans ses recommandations de l’atelier du 10 septembre dernier, que l’inclusion de l’enseignement religieux dans les écoles publiques permet de préserver l’identité nationale et empêche l’aliénation culturelle sans limite.
Concernant le livre, c’est un ouvrage de 49 pages, écrit en français et en arabe, par le Dr. Ahmed BOLLY.
A cet effet, l’auteur a expliqué qu’il avait jugé nécessaire de rédiger cet ouvrage qui contient des ‘’preuves irréfutables’’ pour servir de viatique précieux à ceux qui marchent au milieu de l’athéisme et des labyrinthes d’hérésie imposés à notre Peuple injustement et agressivement par l’éducation laïque dans les écoles et les universités où la philosophie de l’athéisme est enseignée.
« Combien d’étudiants musulmans ont-ils douté, hésité et apostasié après avoir étudié cette philosophie athéiste dans ces institutions éducatives laïques qui cherchent à dépouiller notre noble Peuple de sa religion et de ses valeurs sociétales », s’est interrogé Ahmed BOLLY.
Cependant, l’auteur du livre a fait savoir que les dangers d’éducation laïque sur notre religion et nos valeurs avaient été dénoncés plusieurs fois. Il déplore que des oreilles attentives n’aient pas trouvé.

Par SABA BALLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *