Après les phases communales et régionales, le Dialogue Inter-Maliens entame sa phase finale, du 6 au 10 mai prochain au Centre international des conférences de Bamako ; sous la haute présidence du Chef de l’État, le Colonel Assimi GOITA. C’est dans cette perspective, les membres de la Commission communication du Dialogue ont organisé un atelier d’information et d’échanges, ce jeudi 2 mai 2024, en faveur des Hommes de média, par rapport à la bonne couverture de ce rendez-vous pour la paix.

La cérémonie d’ouverture de cet atelier d’information et d’échanges était présidée par le Président du Comité de pilotage, Ousmane Issoufi MAIGA, qui avait à ses côtés, Bandiougou DANTE, président de la commission communication et ses membres.

Campant le décor, Bandiougou DANTE a soutenu que le dialogue a réussi. Car, selon lui, les Maliens ont compris le message. Il en prend pour preuve le fait que des responsables de média aient répondu massivement à l’invitation de cet atelier d’information et d’échanges sur la couverture du Dialogue Inter-Maliens phase nationale qui aura lieu, du 6 au 10 mai prochain, au CICB. La phase nationale sera l’ultime étape de consolidation de tous les échanges, de tous les rapports des régions et des missions diplomatiques et consulaires, des contributions des universités, des institutions, des autorités administratives indépendantes, des chercheurs, afin de permettre aux Délégués d’élaborer un document de référence qui trace, pour la Nation malienne, les sillons d’une paix durable.

Il a fait savoir que l’évènement serait placé sous la haute présidence du Chef de l’État, le Colonel Assimi GOITA.

Selon Bandiougou DANTE, toutes les mesures sont prises pour que les Hommes de médias fassent leur travail à l’ouverture et à la clôture de ce Dialogue Inter-Maliens.

Prenant la parole, Ousmane Issoufi MAIGA a tout d’abord expliqué les contours du Dialogue Inter-Maliens pour la paix et la réconciliation nationale. Il a fait savoir que ce n’était pas au hasard que des journalistes avaient été désignés dans la commission de presse.

Dans ses explications, l’ancien Premier ministre Ousmane Issoufi MAIGA a souligné que lorsque le pays traverse des crises et des conflits, la presse est toujours à l’avant-garde pour faire passer des messages positifs au sein de la population.

Par ailleurs, le président du Comité de pilotage Ousmane Issoufi MAIGA a rappelé que des termes de référence avaient été élaborés et prennent en charge, de son point de vue, l’ensemble des préoccupations des Maliens.

Aussi, il a précisé que cinq (5) thématiques avaient été choisies à savoir : Paix, Réconciliation et cohésion sociale ; les aspects politique et institutionnels ; les questions de l’économie et développement durable ; les aspects sécuritaires et défense du territoire ; et les questions géopolitiques et environnement international.

A signaler que plusieurs partis politiques ont invité leurs militants à boycotter ces travaux, suite à la suspension de leurs activités. Une mesures prises par le gouvernement le 10 avril dernier au motif de préserver l’ordre public.

Par SABA BALLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *