Après les 150 personnes, jeudi 7 juin dernier, notre pays vient d’accueillir un contingent de 182 autres compatriotes victimes des opérations de déguerpissement à Abidjan (Port-Bouët), en Côte d’ivoire. A leur arrivée, nos compatriotes ont été reçus, ce mardi 11 juin 2024, au niveau du Monument ‘’Tour d’Afrique’’, par un Comité d’accueil présidé par le ministre des Maliens Etablis à l’Extérieur et de l’Intégration Africaine, Mossa Ag ATTAHER, accompagné de l’ensemble de ses collaborateurs ainsi que le président du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur (HCME), Habib SYLLA.

Suite aux opérations de déguerpissement du Parc à bétail de l’abattoir de Port-Bouët, à Abidjan, entamées par les autorités ivoiriennes, au début du mois de juin 2024, afin de délocaliser le Parc à bétail sur un nouveau site aménagé à l’ex-casse d’Adjamé, plusieurs habitations voisines ont été détruites.

Dans ces lots, plusieurs de nos compatriotes établis en Côte d’ivoire, précisément à Abidjan, ont été touchés et victimes de ce déguerpissement, qui a fait des dégâts matériels importants. Ces citoyens maliens, sans logement ni abris, ont décidé de rentrer librement dans le pays pour entamer une nouvelle vie.

Répartis entre trois gros bus, ces 182 Maliens établis en Côte d’Ivoire sont principalement composés de femmes, d’hommes, d’enfants et de personnes âgées. Ils avaient tous exprimé, selon leur porte-parole, Zoumana DAO, le souhait de rentrer chez eux.

Ainsi,il a également remercié le président de la Transition, le Colonel Assimi GOÏTA et son gouvernement à travers leur ministre de tutelle ainsi que le Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur (HCME) pour les efforts et démarches auprès des autorités ivoiriennes, surtout les tracasseries sur la route, afin qu’ils soient arrivés sain et sauf à Bamako.

De son côté, le président du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur (HCME), Habib SYLLA, a rappelé que le Mali considère tous ses enfants là ils se trouvent bien qu’étant loin. Il a ajouté que le président de la Transition a mis au cœur de sa politique, la protection des maliens, en particulier ceux établis à l’extérieur.

Quant au ministre des Maliens Etablis à l’Extérieur et de l’Intégration Africaine, Mossa Ag ATTAHER, le Mali est la terre de tous les africains, que ce soit des ivoiriens, Burkinabé, Nigériens, Sénégalais…sont les bienvenus au Mali.

«Ceux qui sont restés là-bas en Côte d’ivoire, nous allons continuer à les suivre comme nous sommes en train de suivre partout au monde la situation de nos compatriotes », a-t-il déclaré.

Il les a invités au calme, en soulignant que « ce qui est arrivé à ceux, c’est chose qui devait arriver ». Avant de préciser que « nous n’avons pas de commentaire à faire sur les politiques intérieurs d’un État. Car, c’est une décision d’un Etat que nous la respectons ».

Toutefois, il souhaite que « dans l’avenir, ce genre de décision se prenne dans le respect de la dignité humaine et dans la vie intime de foyer… ».

Notons qu’en plus de quoi à manger, chacun a reçu une enveloppe de la part du ministre Mossa Ag ATTAHER, pour les besoins d’achats personnels.

Par Abdoulaye OUATTARA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *