Désormais, le Mouvement pour le salut de l’Azawad (MSA) n’est plus membre du Cadre stratégique permanent pour la paix, la sécurité et le développement (CSP-PSD). Il vient de quitter définitivement le CSP-PSD, ce dimanche 24 septembre 2023, en dénonçant la violation des principes dudit Cadre. L’information a fait l’objet d’une déclaration signée par le Secrétaire général du MSA, Moussa Ag Acharatoumane.

Malgré le fait que le MSA soit membre fondateur du CSP-PSD, il vient de claquer la porte dudit regroupement. Dans la déclaration du MSA qui annonce le divorce, le secrétaire général Moussa Ag Acharatoumane a affirmé que le Cadre stratégique permanent pour la paix, la sécurité et le développement (CSP-PSD) avait fait une déclaration non consensuelle le 10 septembre 2023, dans laquelle il engage un conflit armé contre les Forces armées maliennes. Toute chose que regrettent les membres du MSA.
Moussa Ag Acharatoumane a déploré le fait que le CSP-PSD ait été incapable de répondre à l’appel du MSA et du GATIA à venir protéger les populations des régions de Ménaka et Gao qui sont victimes de massacres de masse perpétrés par DAESH depuis mars 2022. Par ailleurs, le MSA a déploré les combats en cours qui provoquent l’exil forcé des populations civiles déjà meurtries par une dizaine d’années de conflit fratricide.

Le secrétaire général du MSA a rappelé que le CSP-PSD était à l’origine un outil de promotion de la paix, du vivre ensemble et de sécurisation des personnes et de leurs biens.
Pour le secrétaire général, cette décision consistant à quitter le regroupement répond à une forte demande des militants du MSA de l’intérieur et de la diaspora ayant constaté la criarde indifférence du CSP-PSD face au désastre que les populations vivent ».
Au regard de tout ce qui précède, Moussa Ag Acharatoumane a affirmé que le MSA fidèle à sa posture ne saurait être associé ni engagé dans un conflit autre que celui qu’il mène contre les auteurs des massacres de masse des populations civiles.
En somme, le secrétaire général Moussa Ag Acharatoumane a informé l’opinion nationale et internationale que le Mouvement pour le salut de l’Azawad (MSA) quitte définitivement le CSP-PSD à compter de ce dimanche 24 septembre 2023.
Il a précisé que le MSA resterait engagé auprès du gouvernement du Mali et du Chef de file de la Médiation internationale pour une mise en œuvre diligente de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger, gage du retour de la paix dans notre pays.
Ceux qui ont engagé les hostilités contre la République pour des agendas étrangers, contraire aux attentes et préoccupations des populations et en l’absence de toute concertation a fortiori consensus de tous les acteurs du processus, ont pris avec les armes les risques d’un désaveu cinglant.

Par SABA BALLO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *