Le Ministre de la Défense mauritanienne, le Général de Division Hanana Ould SIDI a été reçu, le mercredi 26 juin 2024, par le ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le Colonel Sadio Camara dans son département. La rencontre s’est tenue à huis-clos entre les deux ministres. Même si rien n’a filtré du tête-à-tête des deux ministres, la coopération et la collaboration sécuritaire entre les deux pays, ainsi que le renforcement de la lutte contre le terrorisme transfrontalier dans le cadre de synergie pour la paix entre les communautés maliennes et mauritaniennes, ont été au coeur des discussions.
Le feu semble éteint entre Bamako et Nouakchott. Le ministre de la défense de la Mauritanie était dans la capitale malienne, mercredi, où il a successivement rencontré son homologue, le colonel Sadio Camara, et le président de la transition.
A son arrivée au ministère de la défense, le ministre Ould Sidi a reçu les honneurs militaires, en présence du chef d’état-major général des armées, le général de division Oumar Diarra qui a procédé à la revue du piquet d’honneur.
Le tête-à-tête entre les deux ministres s’est tenu « à huis-clos », à en croire le communiqué du département. Mais, tout porte à croire que les ministres Camara et Ould Sidi ont évoqué, « la coopération et la collaboration sécuritaire entre le Mali et la Mauritanie. Également sur le renforcement de la lutte contre le terrorisme transfrontalier et le cadre de synergie pour la paix entre les communautés maliennes et mauritaniennes principalement au niveau des deux frontières », selon le ministère de la défense.
Tension entre les deux pays
Pour rappel, ces derniers mois avaient été mouvementés entre les deux voisins, les actions diplomatiques s’étaient multipliées pour calmer la tension qui était sur le point de dégénérer.
En avril, une délégation malienne conduite par le chef de la diplomatie avait rencontré le leader mauritanien, Mohamed Ould Ghazouani, pour lui témoigner « l’amitié et la fraternité » de son homologue le colonel GOITA.
Dans le même mois, sinon quelques jours après cette mission, une délégation mauritanienne dirigée par le ministre de la défense, Hanana Ould Sidi, avait été reçue à son tour par le président GOITA. Avant cette rencontre, le ministre des affaires étrangère de la Mauritanie avait convoqué, l’ambassadeur du Mali à Nouakchott, pour «l’informer de sa protestation contre les attaques répétées contre des citoyens mauritaniens innocents et sans défense à l’intérieur du territoire malien».
Ce qui a été suivi par des déclarations des officiels et des hauts gradés des deux pays.
La flamme de la tension semble être éteinte entre les deux voisins ouest-africain, le président mauritanien Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani avait même appelé, le week-end dernier dans un entretien avec l’AFP, les pays d’Afrique de l’Ouest à s’allier à nouveau face à l’expansion du jihadisme.
« La région doit dégager une volonté politique commune pour pouvoir lutter contre l’insécurité », a déclaré, l’actuel président en exercice de l’Union Africaine. Avant d’indiquer que « je ne suis pas de ceux qui pensent aujourd’hui que des pays peuvent faire face individuellement à une menace comme le terrorisme ».
A noter qu’après le tête-à-tête entre les deux ministres, la délégation s’est rendue au palais de Koulouba pour rencontrer le Président de la Transition, le Colonel Assimi GOITA.

Par Abdoulaye OUATTARA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *