Le Vérificateur Général a initié une vérification de suivi des recommandations issues de la vérification de performance de la gestion du Centre National des Œuvres Universitaires (CENOU) effectuée en 2021 et couvrant la période allant du 1er janvier 2017 au 31 décembre 2019. Sur les 19 recommandations formulées par la vérification initiale, 9 sont entièrement mises en œuvre, soit 47%, 8 sont partiellement mises en œuvre soit 42% et 2 ne sont pas mises en œuvre, soit 11%. Face à ces taux, le Vérificateur général a indiqué que le niveau de mise en œuvre global des recommandations n’est pas satisfaisant.

Rappelons que la vérification de performance de la gestion des services aux étudiants inscrits au Mali, effectuée en 2021, a relevé des insuffisances qui ont fait l’objet de 19 recommandations adressées au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et au Directeur Général du CENOU.
Au regard de ce qui précède, le Vérificateur Général a initié une mission de suivi des recommandations.
Cette vérification avait pour objet, le suivi de la mise en œuvre des recommandations formulées suite à la vérification de performance de la gestion du CENOU effectuée en 2021. Aussi, il s’agissait de s’assurer de la mise en œuvre des recommandations formulées lors de la vérification initiale et de la correction des faiblesses constatées.
Le rapport précise que la vérification de suivi de mise en œuvre des recommandations couvre les exercices 2022 et 2023.
L’on apprend que sur les 19 recommandations formulées par la vérification initiale, 9 sont entièrement mises en œuvre, soit 47%, 8 sont partiellement mises en œuvre soit 42% et 2 ne sont pas mises en œuvre, soit 11%.
Les recommandations entièrement mises en œuvre sont entre autres : le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique veille au respect de la réglementation en vigueur en matière de nomination des membres du CA ; le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique veille au respect de la réglementation en vigueur en matière de nomination des membres du CA ; le Directeur Général du CENOU consulte régulièrement le Comité de Gestion ; le Directeur Général du CENOU limite l’accès des chambres aux seuls étudiants résidents ; le Directeur Général du CENOU veille au paiement effectif de l’aide à tous les étudiants retenus ; le Directeur Général du CENOU a mis en place un mécanisme efficace de traitement, de contrôle et de validation des dossiers de demande de bourses ainsi que leur bon archivage ; le Directeur Général a adapté le SIGOU pour répondre efficacement aux besoins actuels du CENOU ; le Directeur Général du CENOU assure une gestion plus économique des ressources allouées au paiement des bourses et trousseaux ; le Directeur Général du CENOU veille au reversement systématique à l’ARMDS de la part des produits de vente des dossiers.
Les recommandations partiellement mises en œuvre sont les suivants : le Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique n’a pas entièrement mis à la disposition des étudiants de l’Université de Ségou et de l’IPR/IFRA de Katibougou des infrastructures répondant aux normes d’hébergement ; le Directeur Général du CENOU a confectionné des stickers par site universitaire en lieu et place des cartes de résident dans les campus ; le Directeur Général du CENOU n’a pas entièrement révisé les contrats des prestataires pour les rendre conformes aux conditions réelles d’exploitation des cantines ; le Directeur Général du CENOU n’a pas entièrement rendu fonctionnels les CSCU en recrutant le personnel et en installant les unités manquantes ; le Directeur Général du CENOU n’a pas entièrement élaboré une programmation réaliste de ses activités ; le Directeur Général du CENOU n’a pas entièrement élaboré des procédures et des critères formalisés pour l’accès des nécessiteux à l’aide sociale ; le Directeur Général du CENOU n’a pas entièrement respecté le nombre de lits par chambre afin d’assurer le confort des étudiants ; le Directeur Général du CENOU n’a pas entièrement respecté les mesures d’accès aux résidences.
Quant aux recommandations non mises en œuvre, elles sont entre autres : le Directeur Général du CENOU n’a pas appliqué la structuration organisationnelle de la Direction au niveau des centres régionaux ; le Directeur Général du CENOU n’a pas aménagé des espaces appropriés pour servir de cuisine pour les étudiants.
Le Vérificateur a informé que les recommandations formulées par la vérification de performance effectuée en 2021 devraient servir à corriger les lacunes constatées. Il a reconnu que le CENOU a pris des dispositions pour corriger certaines lacunes relevées.
« Le taux de mise en œuvre globale de 47% qui n’est pas satisfaisant malgré les efforts consentis à travers un niveau de mise en œuvre élevé des recommandations partiellement mises en œuvre. Nonobstant les efforts déployés par la Direction du CENOU et les autres parties prenantes dans la gestion », a souligné le VGAL.
Il a insisté à dire que des efforts restent à faire pour la mise en œuvre de toutes les recommandations, notamment : appliquer la structuration organisationnelle de la Direction au niveau des centres régionaux ; aménager des espaces appropriés pouvant servir de cuisine pour les étudiants désireux de préparer leur propre repas…

PAR MODIBO KONÉ

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *