La salle de l’indépendance du lycée technique a abrité, le vendredi 22 septembre, une conférence sur l’histoire du Mali. Ladite conférence a été organisée par le comité AEEM du lycée technique pour commémorer le 63e anniversaire de l’accession de notre pays à l’indépendance. C’était en présence du parrain Kalidou MARIKO, professeur au lycée technique ; du directeur national de l’enseignement technique et professionnel, Harouna SAYE ; du représentant de l’AM UNEEM, Salioum Dédéou TRAORE ; de la fille du Président Modibo KEITA, Hatouma KEITA ; du secrétaire général de l’AEEM, Ousmane MAIGA…

La conférence a été animée par Daouda TEKETE, journaliste écrivain avec comme modérateur Ibrahim SOUMARE, fils du général SOUMARE, premier chef d’État-major de l’armée malienne.
Dans son mot de bienvenue, le directeur national de l’enseignement technique et professionnel, Harouna SAYE, a rappelé à l’assistance l’histoire de la salle de l’indépendance où l’accession à la souveraineté du Mali a été proclamée par Modibo KEITA le 22 septembre 1960. Il a apprécié l’initiative de l’AEEM de commémorer l’indépendance du Mali dans cette salle historique.
Le Parrain, Kalidou MARIKO, a, quant à lui, exprimé son sentiment de fierté pour le choix porté sur sa personne pour parrainer cet événement. Pour lui, il est bien d’aimer et de célébrer son pays. Le professeur de Physique Chimie a expliqué que le pays était comme un bâtiment. Selon lui, le soubassement a été fait par les pères de l’indépendance et chacun doit faire son mieux pour contribuer à la construction du Mali Kura.
« On ne peut pas rembourser ce que ton pays t’a donné », a affirmé Kalidou MARIKO.
Le représentant de l’AM UNEEM dira que la grandeur du premier Président du Mali, Modibo KEITA, n’était pas que physique, mais aussi intellectuelle et patriotique. Il a soutenu que le 22 septembre 2023 ressemblait à plusieurs égards au Mali de 1960. M. TRAORE a appelé les jeunes à placer le Mali au-dessus de tout et à travailler pour son développement.
« La souveraineté retrouvée constitue un nouveau départ. L’occasion est là et ne soyez pas des spectateurs, mais des acteurs du Mali Kura », a exhorté l’ancien leader estudiantin.
La fille du premier Président du Mali, Hatouma KEITA, a humblement remercié l’AEEM et le lycée technique de Bamako pour cette initiative qui commémore son défunt père.

Le conférencier Daouda TEKETE a rappelé le long processus qui a abouti à l’indépendance du Mali, après une série de trahisons de certains pays de la sous-région qui étaient à la solde de la France. Il a également parlé de Modibo KEITA, sa vision pour le Mali, pour l’Afrique et le monde.
Pour le conférencier, les Maliens doivent chercher à mieux comprendre l’histoire du Mali. Un pays qui a toujours attiré l’attention de l’Afrique entière depuis le temps des grands empires. M. TEKETE a donné une série de repères historiques tout en affirmant que le Mali est un pays modèle. Un pays qui a fait face au colon avec une résistance farouche.
« Nulle part en Afrique une telle résistance n’a eu lieu. Le Mali est un pays des grands empires », s’est glorifié l’écrivain Daouda TEKETE, avant d’interpeller les autorités à insérer dans le programme l’enseignement de l’histoire réelle du Mali à l’école.
Il a expliqué aux jeunes que le Président Modibo KEITA avait tout abandonné pour le Mali, et a même renoncé à son salaire pendant 4 ans.
Le conférencier a affirmé que de 370 Km de routes goudronnées au moment de l’indépendance, le Président Modibo KEITA a réalisé plus de 1000 Km en seulement 5 ans ; acheté plus de 300 Wagons ; 18 avions pilotés par des Maliens ; construit une usine de ciment de très bonne qualité ; fait passer le taux de scolarité de 7% à 29% avec la construction de beaucoup d’écoles à travers le pays… La liste des réalisations et des bonnes actions du Président Modibo KEITA égrenée par le conférencier est loin d’être exhaustive.

PAR MODIBO KONE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *