Le président Tinubu reçoit 13 raisons d’éviter « l’usage de la force « en République du Niger
Ancien sénateur qui représentait le district sénatorial central de Kaduna au 8e Sénat, Shehu Sani a exhorté le président Bola Tinubu à ne participer à aucune invasion de la République du Niger à la suite du récent coup d’État dans le pays.

1. L’invasion armée de la CEDEAO de la République du Niger est simplement une guerre entre le Nigeria et le Niger en raison de notre proximité.
2. La Russie et Wagner pourraient venir en soutien à la République du Niger et le Nigéria devra utiliser son propre argent pour poursuivre l’opération ; le Nigeria compense 70% du budget de la CEDEAO. Je ne vois pas le Congrès américain approuver des fournitures d’armes illimitées à la CEDEAO pour faire la guerre à un autre pays.
3. Nos États limitrophes de Sokoto, Zamfara, Katsina, Jigawa et Yobe seront directement touchés en cas de guerre.

4. S’il n’y a pas eu d’action militaire pour déloger les militaires putschistes en Guinée, au Mali, au Burkina Faso et au Tchad, pourquoi celle de la République du Niger ?

5. Pourquoi les bases militaires américaines et françaises à l’intérieur de la République du Niger ont-elles refusé d’arrêter le coup d’État et nous encouragent-elles maintenant à entrer en guerre ?

6. Le Niger a été utile au Nigeria dans la lutte contre les groupes terroristes et le pays accueille actuellement plus de 303 000 réfugiés nigérians ; en cas de guerre, cela peut être en danger.

7. Le président Tinubu ne doit pas se laisser pousser à initier et déclencher une guerre avec un pays voisin et ensuite se retrouver bloqué. Aucun pays d’Afrique de l’Ouest n’a la capacité militaire de déclencher ou de soutenir une guerre avec la République du Niger ; tout le monde comptera sur le Nigeria.

8. Nous ne devrions pas pleurer plus que les personnes endeuillées ; si le peuple de la République du Niger ne veut pas d’un régime militaire, qu’il se batte pour le supprimer lui-même. Nous avons combattu nos propres dirigeants militaires et certains d’entre nous sont même allés en prison dans cette lutte. Laissez-les mener leur combat.
9. L’Arabie saoudite est toujours bloquée au Yémen après avoir dépensé des centaines de milliards de dollars que nous n’avons pas.
10. Le régime militaire du Myanmar est toujours en place et aucune nation plus forte n’envisage une action militaire.
11. Nous avons une guerre chez nous contre le terrorisme, concentrons-nous ici.
12. Les forces du Mali, du Burkina Faso et de la Guinée entreront probablement en guerre pour soutenir la République du Niger et attaqueront les territoires nigérians.
13. Le président Tinubu doit continuer à suivre la ligne du dialogue avec les autorités militaires au Niger et non la guerre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *