Le Directeur général de Vivo Energy Mali, Ousmane KEITA, a procédé ce samedi 6 juillet au lancement de la campagne de reboisement des berges du fleuve Niger en commune I du District de Bamako. Cette année, avec ses partenaires, Vivo Energy Mali envisage de planter des centaines de pieds d’arbres.

Pour la énième fois, l’entreprise Vivo Energy Mali accompagne la semaine de la quinzaine de l’environnement par la plantation d’arbres sur les berges du fleuve en commune I du district de Bamako.

Le lancement de cette édition s’inscrivant dans le cadre des efforts de reboisement de Vivo Energy contre les effets du changement climatique a été présidé par son directeur général qui avait à ses côtés le représentant du maire de la commune I, Daouda SIMPARA. Etaient également présents les autorités et légitimités traditionnelles de ladite commune, des riverains du site ainsi qu’une forte délégation des Eaux et forêts qui accompagne l’initiative.

Après les mots de bienvenue du chef de quartier, l’élu communal dans son speech a salué la constance de Vivo Energy dans l’organisation de cette campagne depuis quatre ans en collaboration avec la mairie de la commune I du District de Bamako. Puis, il a rappelé que cette activité rentrait dans le cadre de la quinzaine de l’environnement organisée chaque année par les autorités de notre pays.

« Depuis 2020 Vivo Energie intervient dans notre commune et plus particulièrement à Sotuba sur la berge du fleuve Niger par la réalisation de bosquets qui font aujourd’hui la fierté des populations de la commune I du district de Bamako », a indiqué le maire Daouda SIMPARA.

Sur le site aménagé avec l’expertise des Eaux et forêts, des centaines de pieds d’arbres y seront plantés.

Cette campagne est une belle initiative, souligne-t-il, surtout dans un contexte où les conséquences du changement climatique affectent notre planète.

« Les vagues de chaleurs et les hausses de températures qui se sont abattues cette année sur nos villes et qui ont entrainés des centaines de morts sont les conséquences du changement climatique. Pour atténuer ces effets, nous devons planter des arbres », a décrit l’élu communal, soulignant que cette situation « interpelle chaque citoyen de planter un arbre ».

Partageant l’interpellation de l’élu communal, des responsables des Eaux et forêts ajoutent que notre monde a besoin d’être protégé contre les effets du changement climatique. Au Mali, soulignent-ils, il se manifeste notamment par les mauvaises intempéries et leur lot de conséquences sur le bien-être de la population.

« Depuis plusieurs années, nous sommes engagés à accompagner la population pour le développement durable et à les assister à mieux réhabiliter l’environnement », a affirmé, de son côté, le directeur général de Vivo Energy. Il place ce projet dans le cadre de « l’engagement citoyen de Vivo Energy qui se fait, à travers le monde entier » avant de s’engager à toujours œuvrer pour « assister la population pour que les biens faits puissent améliorer les conditions de vie des populations ».

PAR SIKOU BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *