La Campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole, dont l’objectif est de protéger plus de 9 millions d’enfants de 9 mois à 14 ans sur toute l’étendue du pays, a été lancée le vendredi 22 mars par le ministre de la Santé et du développement social, Assa Badiallo TOURE.

Au moins quatre membres du gouvernement, des partenaires techniques et financiers, des responsables sanitaires ainsi que les populations ont participé à la cérémonie tenue sur le terrain Chaba de Lafiabougou.

S’exprimant à cette occasion, Vavita LEBLANC, la représentante des partenaires qui soutiennent la campagne à plusieurs milliards de FCFA, a affirmé que c’était une opportunité de renforcer l’immunité contre la rougeole chez les enfants, même ceux déjà vaccinés. En cours jusqu’au 28 mars prochain, l’objectif de la campagne est d’atteindre au moins 95% de couverture vaccinale dans chaque district sanitaire du Mali.

Soutenant que la vaccination demeure à ce jour le seul moyen de protection les enfants contre beaucoup de maladies telles que la rougeole, elle a souligné qu’au cours des dernières décennies, elle a permis de faire avancer la lutte contre les endémies et épidémies.

« L’OMS estime qu’elle permet de prévenir chaque année, environ 2,5 millions de décès. Ceci représente une contribution majeure à la réduction de la mortalité infanto-juvénile », a soutenu Vavita LEBLANC.

Constituant un problème de santé publique, de janvier à mi-mars 2024, le pays a enregistré 159 cas positifs de rougeole, avec 15 districts où l’épidémie a été confirmée en laboratoire, soit 20% du nombre total de districts (15/75) dans le pays, a-t-elle fait savoir.   

Les chiffres en Afrique restent aussi alarmants. En effet, selon l’OMS, entre janvier et février 2024, la région Afrique a enregistré 7015 cas suspects de rougeole avec 4907 cas confirmés de rougeole et 1235 cas de rubéole.

La ministre Assa Badiallo TOURE, pour sa part, a indiqué que cette édition de l’année 2024, après celle de 2019, s’inscrit dans le cadre de la mise œuvre du plan stratégique d’élimination de la rougeole 2021-2030.

« Face à la résurgence des épidémies de rougeole dans le pays ces derniers temps et l’application de l’une des stratégies d’élimination en vue d’atteindre l’objectif d’élimination de la rougeole d’ici 2030, la présente campagne de vaccination contre la rougeole et la rubéole est organisée sur toute l’étendue du territoire », a indiqué madame le ministre de la Santé.

Pour elle, cette campagne revêt un enjeu majeur car elle doit permettre à chaque district sanitaire du pays, d’obtenir au moins 95% de couverture vaccinale anti rougeoleuse et rubéoleuse après une évaluation post campagne. Au cours de cette activité, il est attendu de protéger 9 514 126 enfants âgés de 9 mois à 14 ans contre ces maladies évitables.

« La réduction de la mortalité due à la rougeole et la rubéole contribue substantiellement à l’atteinte de l’Objectif 3 du Développement Durable (ODD3). Aussi, faut-il rappeler que le taux de couverture de la vaccination anti-rougeoleuse systématique est le principal indicateur de progrès vers l’atteinte de cet objectif », a déclaré Assa Badiallo TOURE, précisant que cette campagne est menée grâce à la contribution financière de l’Etat et de ses partenaires à hauteur de plus de 3 milliards de FCFA.

Après ces interventions, madame le ministre de la Santé a administré la toute première dose de vaccin.

PAR SIKOU BAH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *