Le ministre de la Santé et du développement social (MSDS), à travers le Programme National de Santé Oculaire (PNSO), et le Conseil National des Personnes Agées du Mali (CNPAM), a procédé au lancement, hier jeudi 04 juillet 2024, d’une campagne nationale de consultations ophtalmologiques et de chirurgie gratuite de la cataracte qui vise à opérer plus de 2 000 personnes victimes de cécité.

La cérémonie de lancement officiel de cette vaste campagne qui avait pour cadre la Maison des Aînés de Bamako était présidée par le coordinateur national du PNSO, le Pr Lamine TRAORE ; en présence du président du Conseil National des Personnes Âgées du Mali (CNPAM), Tahirou DIALLO ; de l’équipe de la chirurgie de la cataracte, ainsi qu’une foule nombreuse de patients.

Organisée grâce à l’appui financier de la Banque Islamique de Développement (BID) et du Fonds de Solidarité Islamique pour le Développement (FSID), cette campagne de chirurgie gratuite de la cataracte au Mali se déroule dans le cadre de l’Alliance pour lutter contre la cécité évitable, deuxième génération, de la BID qui intervient dans une douzaine de pays africains.

L’objectif de cette campagne est de réduire la prévalence de la cécité évitable due à la cataracte au Mali. Pour l’édition 2024, les organisateurs tablent sur la consultation de 6000 personnes et l’opération de 2000 cas de cataractes. Il s’agit aussi d’assurer le suivi post opération de patientes opérées.

Afin de contribuer à l’amélioration de la santé oculaire au Mali et assurer une prise en charge des populations majoritairement pauvres et le plus souvent éloignées des centres de soin, la BID et le Fonds de Solidarité Islamique pour le Développement appuient le département de la santé à travers l’organisation des journées Ophtalmologiques avec chirurgie gratuite de la cataracte dans une douzaine de localités.

Dans son mot de bienvenue, le président du CNPAM, Tahirou DIALLO, a tenu à remercier tous les partenaires du PNSO. Il a fait savoir que la présente campagne se déroulera du 04 au 12 juillet dans 10 localités du pays.

De son avis, cette coopération salvatrice permettra la réduction de la prévalence de la cécité évitable due à la cataracte dans notre pays.

Procédant au lancement de la campagne au nom de la Cheffe du département en charge de la santé, le Pr Lamine TRAORÉ a souligné que cette campagne avait pour objectif principal de permettre aux personnes concernées de recouvrer la vue à travers des interventions curatives et des services de réadaptation pour les populations les plus démunies.

Au passage, il a exprimé la gratitude du gouvernement aux partenaires de son programme, à savoir, la BID, le FSID, l’Alliance pour lutter contre la cécité évitable.

Il ressort de son propos qu’au Mali, la cécité représente un véritable problème de santé publique et socio-économique et sa prévalence est estimée à 1,2%.

Pour une population d’environ 22 millions d’habitants, ceci correspond à plus de 240 000 aveugles dont la moitié serait due à la cataracte et assurer le suivi post opératoire des patients opérés.

Le Pr Lamine TRAORÉ a fait savoir que la cécité évitable touche majoritairement les habitants les plus pauvres et le plus souvent éloignés des centres des soins oculaires.

De son avis, l’insuffisance en personnel spécialisé ainsi que leur mauvaise répartition sur le territoire favorise la marginalisation de nombreuses populations qui ne bénéficient pas de soins spécialisés en ophtalmologie.

De même, a-t-il reconnu, l’insécurité sous toutes ses formes et l’épidémie de la pandémie à Covid-19 ont accentué la paupérisation de toutes les couches de la société malienne.

Au passage, il a rappelé que la campagne de la BID de 2018, 2021 et 2023 avait permis d’opérer plus de 8000 personnes souffrant de cataracte sur toute l’étendue du Mali.

«Pour cette année 2024, il est prévu de consulter 6 000 personnes et d’opérer 2 000 cataractes dans 10 localités du pays, à savoir : Bamako, San, Koutiala, Fana, Dioïla, Ouéléssébougou, Niono, Kolokani, Kita et Djenné.», a-t-il précisé.

Par Abdoulaye OUATTARA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *