Dans la dynamique de la conceptualisation de ses événements, la Fédération malienne de bras de fer sportif a organisé, le dimanche dernier, le championnat national junior de bras de fer dénommé le trophée Canal+. C’était au pavillon des sports du stade omnisport Modibo KEITA, en présence des responsables et des amoureux de cette discipline sportive.

Cette compétition a opposé les catégories de 65 à 70 kg avec des représentants de toutes les communes du district de Bamako. Les quatre finalistes étaient : Seydou BAGAYOKO dit ‘’Solution’’ de l’AS Kalaban ; Omar TOURE dit ‘’Blindé’’ du club Yabani force ; Moussa TANGARA dit ‘’Dianesky J’’ du club Yabani force ; Bourama TOUNGARA dit ‘’J Waraba’’. Au terme de la compétition, c’est Seydou BAGAYOKO dit Solution de l’AS-Kalaban qui est sorti vainqueur de cette compétition en remportant cinq matchs d’affilée.

Le secrétaire général de la Fédération malienne de bras de fer sportif, Bekaye DIAWARA, a expliqué que chaque année, la Fédération organise une compétition au nom de ses différents partenaires.
Selon lui, c’est dans cet ordre d’idée que cette compétition a été organisée au nom de Canal+ qui est un nouveau partenaire de la Fédération malienne de bras de fer.
« Toutes les communes de Bamako sont là aujourd’hui. Ce n’est pas la première édition, mais c’est la première fois qu’on organise un trophée au nom de Canal+ », a expliqué Bekaye DIAWARA.
Il a fait comprendre que le bras de fer était un sport tout comme le basket et le football.
Aussi, le secrétaire général de la Fédération a informé que dans une semaine le Mali représentera l’Afrique dans une compétition en Arabie Saoudite.
« C’est une discipline comme tous les autres disciplines sportives. Il y a beaucoup d’opportunités d’aller à la coupe d’Afrique. Le Mali a déjà occupé la troisième place à la coupe d’Afrique de bras de fer après l’Égypte et le Ghana. Compte tenu de la situation actuelle de notre pays, il y a eu beaucoup de défaillances et on n’a pas pu aller à la coupe du Monde qui s’est déroulée au Kazakhstan. Cette fois-ci, le Mali est invité parmi les 10 athlètes qui ont été sélectionnés lors de la coupe d’Afrique pour participer à une compétition mondiale organisée chaque année en Arabie Saoudite », a expliqué Bekaye DIAWARA.
Le vainqueur de la compétition, Seydou BAGAYOKO dit Solution de l’AS-Kalaban, a déclaré que seul le travail et les entraînements permettent d’aboutir à un tel résultat. Il a dédié son trophée, dans un premier temps, à son maître David pour son accompagnement, son encadrement et son soutien sans faille.
Il l’a ensuite dédié, dans un second temps, aux Forces armées et de sécurité malienne qui se sacrifient pour la défense de la Patrie.
Pour sa part, le représentant du ministère de la Réconciliation nationale, Abdoulaye FOFANA, dit ‘’120’’ a apprécié l’initiative de cette compétition qui permet de cultiver et de consolider la paix entre les jeunes.
« J’ai remarqué qu’il n’y a pas de problème entre les jeunes, surtout ceux qui font des activités sportives comme le bras de fer, comme le couché… », a-t-il témoigné.
Le chef de la commission d’organisation, Daouda DIARRA dit Davido, a salué la bonne organisation de cette compétition.
Il a affirmé que beaucoup de gens font des jugements erronés sur les gros bras en les qualifiant de délinquants, de barbares, de bandits, de violents. Selon lui, l’organisation de ces compétitions permet de montrer au public les valeurs des pratiquants de cette discipline
Soulignons que la Fédération malienne de bras de fer sportif nourrit des ambitions et des projets futuristes et innovants pour cette discipline. Des ambitions qui devront permettre d’assurer un lendemain meilleur aux pratiquants et de servir d’exemples à la jeune génération, comme l’éradication de la délinquance juvénile. L’objectif ultime recherché est de faire en sorte que le bras de fer puisse nourrir son homme.

PAR MODIBO KONE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *