Notre pays a célébré, le samedi 20 janvier 2024, le 63e anniversaire de la création de son armée. Pour l’occasion, le Président de la Transition, le Colonel Assimi GOÏTA, Chef suprême des Armées, s’est rendu à la Place d’armes du 3e Régiment du Génie militaire (ex-base aérienne) pour se sacrifier à la tradition, en déposant une gerbe de fleurs sur le monument du soldat inconnu, pour ensuite honorer la traditionnelle exécution de l’hymne national.

La cérémonie a réuni autour du chef de l’État le président du Conseil national de Transition, colonel Malick DAW ; le Premier ministre Choguel Kokalla MAÏGA ; les membres du gouvernement et la hiérarchie militaire au grand complet. Aussi, faut-il noter la présence à cette cérémonie commémorative des diplomates accrédités auprès de la République du Mali.
Prise d’armes, remise d’un chèque géant d’une valeur de 6,6 milliards de FCFA aux familles des soldats représentant le montant général des indemnités forfaitaires de 10 ans de salaires des soldats tombés sur les théâtres d’opérations ont marqué cette célébration qui se voulait sobre, mais significative.
20 janvier 1961-20 janvier 2024, notre armée à 63 ans d’existence. Jour de commémoration, de recueillement, de souvenir, l’événement était placé sous le signe de la mission accomplie.
Pour rappel, le dernier soldat de l’armée coloniale française a quitté notre sol un certain 20 janvier 1961. C’est en souvenir de cette date historique que l’Armée malienne a commémoré, ce samedi 20 janvier 2024 son 63e anniversaire.
Contexte
Une fois n’est pas coutume, cette commémoration arrive dans un contexte sécuritaire fragile marqué par la recrudescence des attaques terroristes contre les FAMa et les populations civiles ; les débats sociopolitiques très houleux sur le retour à l’ordre constitutionnel, les coupures intempestives de l’électricité, la restriction des espaces de la libre expression dans notre pays.
De même, elle arrive au moment où notre outil de défense a relevé le défi de la reconquête de l’intégrité du territoire national avec la prise de la ville de Kidal le 14 novembre 2023.
À son arrivée, le Chef Suprême des Armées a été accueilli par le Chef du Gouvernement ; le président du CNT, les autorités politiques et administratives du District de Bamako, le chef d’état-major général des armées du Mali, le général de division Oumar DIARRA, sur une Place d’arme du génie militaire pavoisée aux couleurs du Mali.
Solidarité de la nation
Après le salut du drapeau national, l’exécution de l’hymne national, la revue des troupes par le Chef suprême des Armées, la cérémonie s’est poursuivie par le discours du ministre de la Défense et des anciens combattants.
Le Président de la Transition a également suivi la remise de distinctions à des militaires méritants. Certains ont été honorés à titre posthume, recevant la médaille du mérite national avec effigie abeille, une distinction spéciale pour les militaires tombés sur le théâtre des opérations.
Des officiers et sous-officiers ont également été décorés de la médaille de la Croix de la valeur militaire, reconnaissant leur acte de bravoure. La cérémonie a également inclus la remise de la médaille du Mérite militaire, de sauvetage et des blessés.
Dans un geste significatif, le Président de la Transition a remis un chèque géant de plus de six-milliards de FCFA au ministre de la Défense et des Anciens Combattants. Ce montant sera destiné au service social des armées, bénéficiant aux soldats et à leurs familles à travers des chèques individuels.
Trois familles ont aussi reçu chacune un chèque individuel de 18 989 400 de FCFA, de 20 338 800 de FCFA et de 40 241 400 de FCFA.
Des récompenses pour les méritants
Au cours de cette célébration, le Président de la Transition a remis des médailles aux militaires en récompense aux efforts déployés sur les théâtres des opérations. Un geste qui prouve à suffisance combien la quête du mérite est fondamentale et fructueuse.
Ainsi, 9 militaires ont été décorés de la Médaille de Mérite avec ‘’Effigie Abeille’’ à titre posthume, 3 militaires se sont vus décorer de celle du Mérite Militaire pour leurs actes de bravoure sur les théâtres des opérations. Trois autres de la Médaille de Sauvetage pour avoir porté assistance et protection à leurs camarades d’armes lors des combats sur les théâtres des opérations et enfin la Médaille de Blessé a été décernée à 3 autres militaires pour avoir pu défendre leurs positions respectives lors des combats sur les théâtres des opérations.

Défilé à pas cadencés
A la suite de ce discours plein d’espoir, l’ensemble des forces armées et de sécurités, sous les ordres du Colonel Ismael DIAKITE, commandant de troupe, ont défilé dans l’unité pour saluer le Colonel Assimi GOITA et ses invités.
Ainsi, ont donc défilé à pas cadencés, sous les sonorités du Mali interprétées par la fanfare de l’armée : le drapeau et sa garde ; interarmées ; le Prytanée militaire ; l’Administration pénitentiaire et l’éducation surveillée ; les Eaux et forêts ; la Douane ; la Protection civile ; la police nationale ; les Compagnies (DCSSA ; DTTA, Génie militaire) ; la Gendarmerie nationale ; la Garde nationale ; l’Armée de terre ; l’Armée de l’air ; et enfin la Direction des sports militaires, etc.
A la suite de ce défilé au sol, les participants eurent également droit à une parade de la flotte de l’armée de l’air qui vient d’être renforcée par l’acquisition de nouveaux drones par les autorités de la transition.
Le dialogue inter-maliens en ligne de mire
Lors d’une interview accordée à la presse, le Président de la Transition a rendu hommage au Président Modibo KEITA et à ses compagnons pour leur rôle dans la création de l’armée nationale. Il a également exprimé sa compassion envers les familles des camarades d’armes tombés au champ de bataille, souhaitant un prompt rétablissement aux blessés et une pensée pieuse pour les otages civils et militaires.
Le Président de la Transition a souligné l’importance de la mission accomplie jusqu’à présent, visant à retrouver l’intégrité territoriale et à exercer la souveraineté sur l’ensemble du territoire national.
« Nous plaçons les 63 ans de notre armée sous le signe d’une mission accomplie : celle de la reconquête de l’intégrité territoriale du pays et du plein exercice de sa souveraineté sur l’ensemble du territoire national. Nous avons fait le plus difficile maintenant il reste le plus dur qui est la stabilisation du pays »
Et pour cela, il soutient qu’il faut la synergie d’action de plusieurs acteurs, y compris les forces de défense et de sécurité, les légitimités traditionnelles, et a annoncé le lancement du dialogue inter-maliens pour réconcilier les cœurs et les esprits.
Le Président de la Transition a exprimé sa gratitude envers le peuple malien pour sa résilience, félicitant les Forces Armées Maliennes (FAMa) pour leur engagement patriotique qui a permis de libérer le territoire sous occupation des groupes terroristes.
Le Colonel Assimi GOITA a affirmé la nécessité de poursuivre les opérations de stabilisation tout en engageant la participation active des communautés locales dans ce processus crucial pour l’avenir du Mali.
Par Abdoulaye OUATTARA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *