Le président de la délégation spéciale du District de Bamako, Balla TRAORE, a effectué une visite de terrain, le lundi dernier, pour faire l’état des lieux de l’insalubrité de notre capitale. La mission a sillonné plusieurs carrefours et espaces publics.

À peine installée, la délégation spéciale du District de Bamako mise en place par le ministre d’Etat, ministre de la décentralisation et des collectivités territoriales est à pied d’œuvre.
Dirigée par Balla TRAORE, officier de la police à la retraite, la délégation a effectué une visite de terrain le lundi dernier pour s’enquérir de la situation de l’assainissement de Bamako. À cet effet, il était accompagné des autres membres de la délégation ainsi que des responsables des services de la mairie du District de Bamako.
La visite a concerné plusieurs carrefours et ronds-points, vitrines de notre capitale, en vue de s’enquérir des problèmes d’insalubrité. Sur les 6 communes, 5 communes ont été sillonnées par la mission.
« La visite s’inscrit dans le cadre de la feuille de route du ministre d’Etat, ministre de la décentralisation confiée à la délégation spéciale dont l’objet est de donner une autre image à la capitale », a expliqué le président Balla TRAORE à l’issue de sa visite.
Il a ensuite indiqué que cette feuille avait été calquée sur le programme d’assainissement dont l’ambition est de donner une autre image à Bamako envahie depuis quelque temps par les ordures et les déchets.
« Avant le démarrage d’un tel chantier, il faut faire l’état des lieux de la situation qui permettra de faire progresser dans la résolution des problèmes (…). Nous avons fait les points des 5 communes concernées », a affirmé M. TRAORE.
Après avoir recensé les insuffisances, à l’issue de la mission, le président de la délégation spéciale du District de Bamako a indiqué que les réflexions allaient se poursuivre pour dégager les mesures idoines susceptibles de changer le look de ces ronds-points.
« C’est un travail de longue haleine, mais il faudra que la population comprenne que la seule volonté de la délégation spéciale ne suffira pas. En ce moment, tout le monde doit jouer sa partition. C’est le travail de tout le monde pour faire en sorte que Bamako soit une belle capitale, agréable et ordonnée. L’assainissement est l’affaire de tous », a déclaré le président Balla TRAORE.

PAR SIKOU BAH

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *